Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
La lettre "vav" en hébreu                     La lettre "vav" en hébreu
Sources (*) : Lettres hébraïques               Lettres hébraïques
Sergueï Dmytryk - "La beauté de la lettre", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 24 mai 2012

 

Les cinq premiers versets de la torah -

En hébreu biblique, un vav placé devant un verbe dit l'accomplissement ou l'inaccomplissement

   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accéder à son texte

 

En hébreu biblique, la lettre vav (sixième lettre de l'alphabet) possède une étrange propriété grammaticale : elle inverse le temps. C'est ce qu'on appelle un "vav conversif" ou "vav inversif". Quand cette lettre est placée devant un verbe au futur, elle le transforme en passé; et quand elle est placée devant un verbe au passé, c'est le futur qui est exprimé.

En principe, le passé est accompli, et le futur inaccompli. On pourrait considérer tout ce qui est ponctuel comme accompli (qu'il s'agisse du passé ou du futur); et tout ce qui dure comme inaccompli (qu'il s'agisse du passé ou du futur). Dans cette logique, en hébreu ancien qui diffère de l'hébreu moderne, comme peut-être en arabe et en araméen, on exprime moins le temps que le degré d'accomplissement.

Mais la pratique est plus complexe. Le vav biblique démultiplie les distinctions possibles. Il transforme le duratif en ponctuel; ou le ponctuel en duratif (avec un changement d'accent tonique). On aboutit à quatre temps grammaticaux : accompli ponctuel, accompli duratif, inaccompli ponctuel, inaccompli duratif.

Berechit, le début de la torah, et son troisième verset souligné en jaune, "Dieu dit, Que la lumière soit! Et la lumière fut".

 

 

Exemples :

- quand haya, qui signifie "il était", est écrit vehaya, il signifie "et ce sera".

- l'expression yehi or, "Que la lumière soit" (Gn 1.3) est marquée d'abord au futur. Juste après, on ajoute un vav "Et la lumière fut" - la phrase est maintenant au passé.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Serguei
CabVav

KF.LKF

CabLettre

LF.KLO

XVavHebreu

Rang = yzvavheb
Genre = MR - CIT