Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Démocratie, pharmakon                     Démocratie, pharmakon
Sources (*) : Il n'est de démocratie qu'ouverte               Il n'est de démocratie qu'ouverte
Marc Crépon - "Elections - De la démophobie", Ed : Hermann, 2012, p32

 

-

Marc Crépon

[La démocratie est, par excellence, le régime du "pharmakon" : celui où l'on est en droit de dire que ce qui est présenté comme un poison est un remède et vice-versa]

Marc Crépon
   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Il est vrai que les démocraties fonctionnent souvent au service de l'oligarchie. Mais elles autorisent, en même temps, les luttes contre cette oligarchie. Elles sont toujours doubles : d'une part, elle protègent les élites au pouvoir; mais d'autre part, elles intègrent la possibilité de leur propre contestation. Marc Crépon reprend à ce propos l'analyse derridienne du pharmakon, ce mot grec qui peut à la fois signifier remède ou poison, un objet bénéfique ou un objet maléfique. La démocratie admet que ce que les uns jugent "bon" puisse être jugé "mauvais" par les autres et vice-versa, sans que ce jugement n'invalide l'appartenance des uns ou des autres au "peuple". Pour que la démocratie survive, il faut que le "bon" et le "mauvais" puissent s'inverser, se confondre. Les régimes politiques dans lesquels remède et poison sont bien déterminés, distincts et indiscutables, sont des dictatures - c'était le cas dans la Chine de Mao ou dans la Serbie de Milosevitch.

La crédit de la démocratie est fragile. Il se perd dès que la démocratie elle-même ne peut plus être critiquée publiquement. Tant qu'on peut la dénoncer comme abusive ou compromise sans craindre pour sa vie, la démocratie reste crédible. Même le vote blanc - cette manifestation d'opposition et de résistance - ne doit pas être considéré comme extérieur à elle. Il faut qu'il reste un vote, pour que la démocratie soit simplement possible.

Cette duplicité de la démocratie peut être comparée à celle de la technique qui, elle aussi, selon les points de vue et les circonstances, peut être considérée comme un poison ou un remède. D'ailleurs, souvent, les technophobes sont aussi des démophobes.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

La démocratie est un régime mixte où le pouvoir est confisqué par une oligarchie, mais où cette confiscation peut être contestée de toutes les façons possibles

-

Comme la "démophobie" dont elle est inséparable, la "technophobie" joue sur l'ambiguité de la technique : à la fois remède et poison, protection et menace

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Crepon
DemoPharma

AA.BBB

DemoIncond

HC.LHC

CreponParcours

FG.LGF

FH_DemoPharma

Rang = ODemocratiePharmakon
Genre = -