Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Cinéma ou spectacle                     Cinéma ou spectacle
Sources (*) : Hors - champ, pensée critique               Hors - champ, pensée critique
Jean-Louis Comolli - "Corps et cadre - Cinéma, éthique, politique", Ed : Verdier, 2012, p19

 

-

Cinéma, croyance et dénégation

[Le spectacle rassemble les illusions de totalité, de continuité et de plénitude, tandis que le cinéma montre leurs défaillances]

Cinéma, croyance et dénégation
   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Jean-Louis Comolli distingue :

- le cinéma, qui est toujours et nécessairement cadré, ce qui laisse la possibilité d'un hors-champ;

- le spectacle, qui se présente à nos yeux dans la continuité de notre champ visuel (non-cadré) - donnant l'illusion d'une totalité et d'une plénitude.

Que se passe-t-il quand le spectacle est lui-même filmé? Paradoxalement, l'effet de cadre, qui devrait limiter le champ, n'est pas actif : il est refoulé, censuré. Comolli donne l'exemple d'un match de football, où une régie peut passer rapidement d'une caméra ou d'un cadre à l'autre. Les plans brefs, fragmentés, donnent l'impression d'un ensemble continu, non troué, d'une addition sans fin, illimitée. Leur succession élimine toute possibilité de hors-champ. Tout se passe comme si, au-delà de l'écran, plus rien n'était caché. Le spectateur désire se plonger dans la scène, s'affranchir du cadre (ce qui est impossible). Cette mise en scène spectaculaire donne corps à ce désir. Elle récuse toute limite, entretient l'hallucination et exclut une vision critique.

Le spectacle et le cinéma jouent tous deux sur l'illusion; mais dans le premier cas elle est toute-puissante (à la manière d'une caméra cachée), tandis que dans le second, elle est limitée par la surface d'un écran. Le spectacle vise le maintien de l'illusion, tandis que le cinéma ne la laisse pas régner sans partage : il est ouvert à l'ambiguité, aux passages, aux traductions, transformations et altérations. Certes, le cinéma entretient, lui aussi, des effets d'illusion, mais il les dénonce aussitôt. Plutôt que de sombrer dans une illusion sans partage, il s'autodésigne comme leurre.

Avec la multiplication des écrans, les images finissent par ne renvoyer qu'à elles-mêmes, et les fictions qu'à d'autres fictions. La parole s'efface devant l'action ou se soumet, comme dans l'interview télévisée, aux contraintes de l'audiovisuel. La vision est prise dans une surenchère de continuité, qui donne l'illusion que plus rien n'est caché.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Le désir d'être leurré entretient chez le cinéspectateur une incertitude sur la légitimité, la possibilité même de la croyance

-

Il y a au départ de toute cinématographie un principe de falsification : la ressemblance avec la chose filmée censure le signifiant filmique

-

En rendant visible la délimitation entre cadre et hors-cadre, le cinéma ouvre aux possibilités du hors-champ

-

Un nouveau genre de cinéma muet apparaît aujourd'hui, où l'agir élimine la parole, où les personnages n'éprouvent plus le désir de dire

-

Alors que, dans le documentaire, la parole prouve la liberté de la personne filmée, elle est dans l'interview télévisuelle soumise aux questions, à l'expérience d'une non-écoute

-

Le cinéma documentaire, à la frontière entre le cinéma et l'information, est un lieu de passage, de traduction, de transformation et d'altération

-

Filmer n'est pas montrer à la façon d'une caméra cachée, c'est établir une relation entre ce qui filme et ce qui est filmé

-

Dans ce monde aux multitudes d'écrans, tout se passe comme s'il n'y avait plus pour référent aux images que d'autres images, aux fictions que d'autres fictions

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Comolli
SpectacleCinema

AA.BBB

ComolliHorsChamp

FE.LEF

CinemaCroyance

GS.LSD

HK_SpectacleCinema

Rang = QSpectaclecinema
Genre = -