Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Erwin Panofsky                     Erwin Panofsky
Sources (*) :                
Erwin Panofsky - "L'oeuvre d'art et ses significations, Essais sur les arts "visuels"", Ed : Gallimard, 1969,

L'oeuvre d'art et ses significations (Erwin Panofsky, 1955) (publié en français en 1969) [OAESS]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Table

p7 : Avant-propos, par Bernard Teyssèdre

 

p25 : Première partie : Problèmes de méthode

- p27 : L'histoire de l'art est une discipline humaniste

 

p53 : Deuxième partie : L'évolution d'un schème structural

- p 55 : L'histoire de la théorie des proportions humaines, conçue comme un miroir de l'histoire des styles

 

p 101 : Troisième partie : Un essai de synopsis historique

- p103 : Artiste, Savant, Génie. Notes sur le "Renaissance-Dämmerung

 

p135 : Quatrième partie : Deux essais d'interprétation stylistique

- p137 : I. Le feuillet initial du "Libro" de Vasari; ou le style gothique, vu de la Renaissance italienne

- p188 : II. Deux projets de façades par Domenico Beccafumi, et le problème du maniérisme en architecture

 

p199 : Cinquième partie : Stylistique et personnalité de l'artiste

- p201 : Albert Dürer et l'Antiquité classique

- p247 : Appendice : Les illustrations des "Inscriptiones" d'Apien, en leur relation avec Dürer

 

p255 : Sixième partie : Deux exemples d'enquête iconologique

- p257 : I. L'"Allégorie de la Prudence". Un symbole religieux de l'Egypte hellénistique dans un tableau de Titien

- p278 : "Et in Arcadia ego" : Poussin et la tradition élégiaque

 

 

  ----------------------------

Formulations à partir de ce texte (les têtes de chapitre sont entre crochets) :

 

[L'histoire de la théorie des proportions humaines est le miroir de l'histoire des styles]

Le canon grec de la mesure du corps humain prétend saisir, par les nombres, la loi de la beauté

Le système médiéval des proportions du corps repose sur un schématisme planimétrique qui finit par oublier son origine cosmologique et astrologique

En Egypte ancienne, les proportions des figures ne tendent pas à symboliser le présent, mais à reconstruire une éternité constante, hors du temps

La Renaissance italienne voit dans les proportions du corps humain la réalisation d'un postulat métaphysique

En donnant la priorité à la subjectivité, les peintres de la Renaissance ont fini par renoncer à toute théorie objective ou métaphysique des proportions du corps humain

L'oeuvre d'art et ses significations (Erwin Panofsky, 1955) (publié en français en 1969) [OAESS]

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
     
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Sources
PanofskyCheminements

B1.955

YYA.1969.Panofsky.Erwin

Rang = ZYPanofsky-OAESS
Genre = -