Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Chycalyse = thérapie par l'oeuvre                     Chycalyse = thérapie par l'oeuvre
Sources (*) :              
Danel Qilen - "Le retour de Danel Qilen", Ed : Galgal, 1988-2007, 2007, Page créée le 25 octobre 2012

 

Ezzelin medite sur le cadavre de sa femme, detail (Fussli, 1779) -

Danel prend conscience de son désoeuvrement

   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accéder à son texte

 

- Albert : La première différence entre la psychanalyse et la chycalyse, c'est que dans la tradition psychanalytique, les places de l'analyste et de l'analysant ne circulent pas. Une fois le couple analyste/analysant constitué, il ne change pas; l'un est en cure, tandis que l'autre exerce un métier. Dans le cas de la chycalyse, il peut se produire des situations où le chycaliste et le chycalisant échangent leurs places. Ce n'est pas une règle, c'est juste une possibilité qui n'est ni nécessaire ni générale. Tout dépend des relations qui auront pu apparaître avec d'autres couples. C'est ce que j'appelle le transit.

- Eutocie : Qu'est-ce qui transite?

- Albert : Rien de concret. C'est purement relationnel. Ce que les freudiens appellent la relation transférentielle peut se produire avec n'importe qui. La chycalyse ne distingue pas entre transfert et contre-transfert; elle ne distingue pas non plus entre le transfert analytique et ce qui peut se passer n'importe où, avec n'importe quelle personne. Il me semble que le mot transit peut désigner une relation sans orientation.

- Eutocie : Pour ce qui concerne le transit intestinal, il va du haut vers le bas...

- Albert : La chycalyse n'a ni haut, ni bas, ni droite, ni gauche.

- Albert : Accepteriez-vous de tenter l'expérience de la chycalyse?

- Danel : De quoi?

- Albert : Il m'a semblé que le loft était un bon endroit pour tenter l'expérience. C'est assez simple. Vous vous engagez dans la réalisation d'une oeuvre - n'importe quel type d'oeuvre, et pour cela vous entrez en contact avec une autre personne qui accepte de faire la même expérience. Vous devenez alors chycalisant, et l'autre, on l'appelle chycalyste.

 

 

- Danel : Je ne vous comprends pas très bien.

- Albert : De rares personnes sont capables d'accomplir une oeuvre dans la solitude. Ils ne demandent rien à personne, ils agissent. Ce sont des cas exceptionnels, ce que j'appelerai pour ma part des chycalisants sans chycaliste, mais pour les cas les plus courants, ceux qui n'ont aucune oeuvre en cours, alors la chycalyse est recommandée. C'est pourquoi je m'intéresse en priorité à ceux qui ne font rien.

- Danel : Et d'où savez-vous que je ne fais rien?

- Albert : Je vous vois errer depuis quelques jours, coucher sur les bancs du loft.

- Danel : Mais je n'ai aucune oeuvre en prévision, ni aucune intention d'en faire une!

- Albert : Pour l'instant non, vous n'êtes pas encore chycalysant. Mais vous allez le devenir!

- Danel : Et qui sera chycalyste?

- Albert : Je le serai dans un premier temps.

- Danel : Et après?

- Albert : Après? Ce seront d'autres chycalysants. La roue de la chycalyse n'arrête jamais de tourner. Vous occuperez vous-même successivement les deux places.

- Danel : Je n'ai toujours pas très bien compris. Est-ce que nous partageons la même oeuvre?

- Albert : Pas du tout. Les deux oeuvres interagissent, mais restent séparées.

- Danel : Et ça dure combien de temps, votre histoire?

- Albert : Jusqu'à ce que ça s'arrête, si ça s'arrête.

- Danel : Je crains qu'avec moi, vous n'ayiez aucune oeuvre à vous mettre sous la dent.

- Albert : Je suis sûr que vous pouvez trouver une idée. D'ailleurs, vous cherchez déjà, je le vois, votre chycalyse a déjà commencé.

(Danel : C'est alors que le Galgal m'est revenu en mémoire. Ils étaient plusieurs, il y avait Amarante et Tavleen, je crois, c'est Lucien qui a utilisé le premier ce mot-là, cette nuit, et j'ai eu l'impression que j'avais déjà tenté quelque chose autour de ça, le Galgal, mais je ne me rappelais plus quoi, et puis c'était trop proche de moi, trop émotionnel, je ne pouvais pas en parler avec un inconnu).

- Danel : Peut-être. Ce n'est qu'un mot, dont je ne connais même pas le sens.

- Albert : Un mot est largement suffisant. Nous manquons terriblement de mots. Et d'ailleurs moi aussi, en tant que chycalysant, je cherche les mots.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

RDQ
CtpEthique

DG.KLL

YYB_BG.SOE

Rang = YYRDQChycalyseDabek
Genre = MR - IA