Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Auto - affection, culpabilité                     Auto - affection, culpabilité
Sources (*) :              
Nicolas Abraham - "L'écorce et le noyau", texte écrit avec Maria Torok"", Ed : Flammarion, 1987, pp96-7

 

La dame en bleu devant la glace - detail (Rik Wouters, 1914) -

Au fondement de la création du temps est le décalage entre désir conscient et voeu inconscient : ce qui arrive au présent est toujours "autre chose" que ce qui était attendu

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Les psychanalystes se sont peu intéressés à la problématique du temps. Ils ont admis, suivant Freud, que le processus primaire l'ignorait, sans problématiser la spécificité du temps psychanalytique, ni le fait que de nombreux concepts se rapportaient à la généalogie du temps (par exemple développement libidinal, régression ou projection). Nicolas Abraham propose de partir de la distinction entre d'une part le voeu et le contre-voeu inconscients, qui sont toujours au présent, hors du temps, et d'autre part le désir conscient. Quand le voeu inconscient rencontre un obstacle insurmontable, un affect se produit. Le voeu est toujours là, mais le désir conscient le nie et tend à symboliser l'obstacle. Différents chemins, détours, diffèrements et déplacements sont générés. Le désir conscient peut ou non être satisfait, mais le voeu inconscient ne l'est jamais. Il faut que le présent - nécessairement inadéquat, non conforme, à rejeter - glisse sans cesse vers un autre présent. Avec le désir refoulé, l'espérance demeure, mais l'autre présent reste à accomplir. Au sein même du présent, opère une activité désactualisante. Il faut retenir, anticiper, répéter [rétention-protention], pour symboliser les conflits toujours renaissants.

 

 

Dans les termes de la seconde topique freudienne, le temps est secrété par l'antagonisme du ça et du surmoi. Le moi passe d'un objet à l'autre. Portant la marque de refoulements successifs, il recherche, explore, en rapport constant avec son envers inconscient.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

AbrahamNico
IntroPrimordiale

ET.LET

UTemporeisation

Rang = MTemps
Genre = MR - IA