Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Introjection, incorporation                     Introjection, incorporation
Sources (*) : Crypte, secret, hantise               Crypte, secret, hantise
Nicolas Abraham - "L'écorce et le noyau", texte écrit avec Maria Torok"", Ed : Flammarion, 1987, pp237-8

 

Theatre magique (Paul Klee, 1923) -

L'incorporation est une prise de possession magique de l'objet, un fantasme qui l'installe en secret à l'intérieur de soi et rappelle par un monument le refoulement du désir

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Pour Freud, dans Deuil et mélancolie, l'incorporation dans le moi est une réponse à la perte d'un objet. En s'identifiant partiellement à cet objet, l'endeuillé peut redistribuer ses investissements psychiques (travail du deuil). Plutôt que de renoncer complètement à la personne morte, il élabore les effets de cettte rupture. Il y a dans ce processus une double dimension orale-cannibalique et anale-expulsive. Par un acte magique, instantané, hallucinatoire, l'objet perdu (et prohibé) est installé à l'intérieur de soi. L'objet-plaisir qui a disparu est instantanément récupéré au nom même du principe de plaisir. Tout se passe comme si un désir libidinal était orienté vers lui. Mais le Moi condamne cette opération. Il faut que ce désir soit refoulé, qu'il s'accomplisse en secret. Il se constitue alors, à l'intérieur du moi, un monument commémoratif, un tombeau particulièrement refoulé car il porte le souvenir enfoui d'une volupté illégitime. Ce cadavre exquis, que le Moi ne saurait figurer, est conservé dans l'inconscient. Le Moi ne cesse d'en rechercher imaginairement ou fantasmatiquement la trace.

Le fantasme d'incorporation le plus archaïque peut se traduire symboliquement par un refus de nourriture ou au contraire une demande de nourriture, ou par des symptômes en rapport avec l'ingestion (salivation, hoquet, vomissement). C'est un leurre, un mensonge, une illusion qui n'apaise pas le désir et ne peut pas se substituer à une véritable introjection (qui s'émanciperait de l'objet en enrichissant la libido du moi).

 

 

L'incorporation dit un désir impossible, non encore né comme désir.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

AbrahamNico
IntroIncorp

FD.LKD

HantiseSecret

DE.LED

UIncorporationMagie

Rang = QIncorporationMagie
Genre = MR - IA