Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Qui légitime l'artiste?                     Qui légitime l'artiste?
Sources (*) : Et tu seras performative, mon oeuvre               Et tu seras performative, mon oeuvre
Paul Audi - "Discours sur la légitimation actuelle de l'artiste", Ed : Les Belles Lettres, 2012, p32

 

- -

L'"anartiste" est cet "artiste" qui prétend s'affranchir de toute instance extérieure et ne se légitimer comme artiste que par sa puissance créative ou performative

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Dans sa "Vie d'artiste", Marcel Duchamp se qualifie d'"anartiste" : quelqu'un qui, d'une part, prétend ne pas se reconnaître dans ce que la modernité entend par "artiste", mais d'autre part, à travers le préfixe privatif an-, en revendique quand même l'héritage. L'anartiste continue d'adopter les formes et les protocoles de l'art, mais ne fabrique plus lui-même les objets qu'il montre (readymade), n'y appose sa signature qu'ironiquement et affirme rejeter tout principe de légitimation de "l'art en tant qu'art" et même tout fondement légitimant en général. Le paradoxe de sa position, c'est qu'il prétend saper les fondements de l'art pour l'art tout en ne s'autorisant que de lui-même et même en s'affirmant de façon quasi-démiurgique comme créateur au sens le plus fort du terme : se créer soi-même comme artiste, produire une "oeuvre" qui n'est que l'affirmation de soi. Tout en rejetant les caractéristiques usuelles de l'oeuvre (forme, matière, esthétique), il continue à faire, produire et créer. Il affirme un discours performatif où ce n'est plus l'oeuvre d'art qui est créée, mais l'art lui-même : Seul l'artiste peut dire : "Ceci est de l'art" [et non pas un être humain vivant comme chez Beuys, ou un individu quelconque, comme le soutient Thierry de Duve].

L'anartiste produit un événement qui ne transforme pas la forme d'un objet (le readymade) mais sa fonction. Son geste est de l'ordre de l'institution. Il institue une valeur. L'objet n'engendre plus du plaisir ou de la beauté, mais de la valeur, de la légitimité.

Le rire de Marcel Duchamp.

 

 

Mais l'évolution de l'art au début du 21ème siècle montre que cette opération ne réussit pas. En pratique, les artistes sont de plus en plus soumis à la dictature des experts, des "commissaires", des évaluateurs, voire des acheteurs ou des marchés.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

AudiPaul
ArtLegitime

DN.LKK

ArtEvenement

FH.LKK

UAnartiste

Rang = Nanartiste
Genre = MK - NP