Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Guy-Félix Duportail                     Guy-Félix Duportail
             

 

-

Page créée par le scripteur le 26 octobre 2010.

[A partir des textes de Guy-Félix Duportail]

   
   
   
                 
                       

logo

 

- Bibliographie de Guy-Félix Duportail.

 

Guy-Félix Duportail est maître de conférences de philosophie à l’Université Paris 1. Sa grande affaire, à laquelle il a consacré une série de livres, est le rapprochement de la phénoménologie (celle de Husserl et aussi, plus récemment, celle de Merleau-Ponty) avec la psychanalyse lacanienne. Le corps de chair est-il formalisable topologiquement, dans les termes de la théorie lacanienne des noeuds et de manière compatible avec la rationalité issue des Lumières? Duportail tente pour démontrer cela de construire une grammaire du réel. Au passage, il porte quelques jugements sur bon nombre d'auteurs : entre autres Lévinas, Derrida, Deleuze & Guattari.

Guy-Félix Duportail est un excellent enseignant, qui connaît son Husserl à la perfection et sait faire partager à ses étudiants la démarche phénoménologique. Mais la façon dont il a choisi de rapprocher psychanalyse et phénoménologie se heurte à des objections majeures. Peut-on négliger l'oeuvre freudienne elle-même, et mettre sur le même plan le nouage merleau-pontyen du visible, de l'intercorporel et de la chair et cet algorithme (ou quasi-algorithme) qu'est le noeud borroméen de Lacan, dont une particularité est qu'il ne peut s'inscrire que dans la pensée lacanienne?

Pour qui voudrait rapprocher la psychanalyse et la phénoménologie à partir d'une démarche clinique et non pas du discours universitaire, l'approche transphénoménologique de Nicolas Abraham et Maria Torok semblerait plus féconde et surtout plus proche de l'esprit freudien.

Propositions (les têtes de parcours sont entre crochets)

--------------

-

[Le "corps de chair" s'éprouve comme vivant, non objectivé; unifié avec le monde perçu, il reste corps propre, unique, exclusivement mien]

-

[L'Infini lévinassien dissimule le vrai trou, celui de la faille de l'Autre, masqué sous le leurre du visage et la jouissance de la castration]

-

[Pour que la psychanalyse ne se coupe pas du combat des Lumières, il faut la déployer comme théorie des idéalités logiques (Husserl) ou grammaire pure du réel]

-

Le corps n'est pas "dans" l'espace, il est "à" l'espace, dans un mouvement transcendant de dépassement, de projet

-

La topologie du "corps de chair" est celle d'un chiasme : proximité du lointain, co-présence du propre et de l'impropre, de moi-même et d'autrui

-

Je ne suis pas devant mon corps, je suis dans mon corps, ou plutôt : "Je suis mon corps"

-

Être corps, c'est être noué au monde : se situer dans l'espace par son schéma corporel, son style, comme une "corde de sens"

-

Il est possible de thématiser l'ontologie de l'inconscient par une loi de la logique de la lettre : le mathème

-

L'Infini de Lévinas semble prendre place au lieu même de l'objet (a) de Lacan

-

La psychanalyse remet en cause les principes mêmes de la connaissance rationnelle - non pas dans la périphérie de la science, mais en son centre même

-

Si l'on renonce au concept de vérité, il faut abandonner aussi les valeurs de la rationalité, et du même coup la possibilité de la théorie en général

-

Bibliographie de Guy-Félix Duportail

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Duportail
DuportailParcours

AA.BBB

LY_DuportailParcours

Rang = zQuois_Duportail
Genre = -