Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Didi - Huberman, l'image dialectique                     Didi - Huberman, l'image dialectique
Sources (*) : Georges Didi - Huberman               Georges Didi - Huberman
Georges Didi-Huberman - "Ouvrir Vénus - Nudité, rêve, cruauté", Ed : Gallimard, 1999, p30

 

-

[Les images sont le lieu d'une tension inapaisable, d'une "dialectique à l'arrêt" entre la représentation des formes et la hantise des désirs inconscients]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Pour développer son concept d'image dialectique, Georges Didi-Huberman s'appuie sur trois auteurs dont il propose une interprétation originale :

- Aby Warburg qui définit un concept de formule pathétique (Pathosformel) où la reconnaissance des formes est soumise à la fois au surgissement (apparition d'un trait inattendu) et à la dissimulation (le monde où ce trait serait pensable a disparu). L'acte esthétique, irréductible à une simple iconologie [à laquelle on est parfois tenté de réduire Warburg], implique une force, un processus contradictoire.

- Sigmund Freud avec son concept de figurabilité. Dans le rêve, le fantasme ou le symptôme, la figure est le résultat d'un travail psychique, d'un compromis entre le désir inconscient et des mécanismes de défense comme l'isolation ou l'annulation rétroactive.

- Walter Benjamin qui, dans son "Livre des passages", définit l'image dialectique comme ce lieu où "l'Autrefois rencontre le Maintenant, dans un éclair, pour former une constellation". L'image immobilise momentanément le temps. Il y a arrêt, mais aussi, à chaque lecture, relance dialectique. Le rythme de l'histoire est brisé, une fracture est ouverte dans la continuité. L'image fait émerger des ontologies contradictoires.

La lecture que propose Georges Didi-Huberman de la Naissance de Vénus (Botticelli, vers 1484) est une ouverture de ce genre. En représentant l'instant qui suit immédiatement la castration d'Ouranos par son fils Cronos, il montre le fond d'horreur sur lequel se déploie cette scène qui peut à première vue sembler gracieuse. Et quand, juste après sa naissance, Vénus arrive sur le rivage, elle rencontre Mars, Dieu de la guerre. Sa beauté doit composer avec la violence. Dans L'Histoire de Nastagio degli Onesti, la Vénus nue est cruellement poursuivie, blessée et dévorée. Figée dans la répétition, la scène est aussi ouverture dialectique au désir.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

[Une image dialectique est ce en quoi l'Autrefois rencontre le Maintenant, dans un éclair, pour former une constellation]

-

L'image authentique doit être pensée comme image dialectique, car elle réunit et fait exploser des modalités ontologiques contradictoires

-

Dans "La Naissance de Vénus", ce tableau-icône de la modernité, la déesse naît de la castration du Ciel (Ouranos) par son fils Cronos, dans une mer écumante de sperme

-

Dans "La naissance de Vénus" de Botticelli, l'horreur de la castration est déplacée sur la pudeur de la déesse nue

-

On appelle "nudité artistique" le produit d'un travail psychique qui fait penser ensemble (1) la beauté d'un corps visible (2) la blessure qui l'ouvre, sa cruelle effraction

-

En ouvrant le monde, en mettant l'être en mouvement, la nudité ouvre aussi, non sans cruauté, le corps à la blessure et au désir

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

DidiHuberman
DialImage

AA.BBB

DidiHubermanCheminements

CG.LDG

DJ_DialImage

Rang = NImageDial
Genre = -