Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Régime moderne de l'écoute                     Régime moderne de l'écoute
Sources (*) :              
Peter Szendy - "Ecoute, une histoire de nos oreilles", Ed : Minuit, 2001, p53

 

Gentilhomme inconnu avec des livres de musique et un luth (Hans Holbein le Jeune, 1534) -

Les arrangeurs sont les seuls auditeurs de l'histoire de la musique à écrire et signer leurs écoutes

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Peter Szendy cite Fasquelle (Encyclopédie de la musique, 1958) : "Arrangement. Transformation d'un texte pour en rendre possible l'exécution à une autre catégorie d'instruments que ceux à l'usage desquels il avait été écrit". Des compositeurs prestigieux ont "arrangé" des musiques prestigieuses : Liszt pour Beethoven, Webern pour Bach, Schoenberg pour Brahms, Berio pour Schubert, etc... Leur signature s'est alors ajoutée à celle du compositeur. Mais qu'ont-ils signé exactement? Selon Peter Szendy, une écoute. Chacun écoute à sa façon, singulière, une oeuvre musicale, mais seuls les arrangeurs peuvent transmettre à un autre leur écoute. En écoutant leurs arrangements, l'auditeur peut accéder en même temps à deux oeuvres qui n'en font qu'une : l'originale et l'arrangée. Les comparer est une expérience plastique, une mise à l'épreuve de l'original.

Le Romantisme a été l'âge d'or de l'arrangement. Admettre qu'il ne soit ni une contrefaçon, ni une trahison, c'est le considérer comme complémentaire et contigu à l'oeuvre. Quand une oeuvre s'expose au risque de l'arrangement, elle reconnait que son essence reste à venir et que l'arrangement, cette variante de la traduction, y contribue.

Aujourd'hui, l'arrangement est en déclin. D'une part, la radio et le disque se sont substitués à lui pour la diffusion des oeuvres; d'autre part, le droit d'auteur exige le consentement préalable du compositeur - ce qui n'est pas facile à obtenir.

 

 

On peut arranger une oeuvre pour faciliter sa communication ou sa diffusion (par exemple l'oeuvre pour orchestre réduite au piano). On peut aussi le faire pour clarifier, pour corriger, pour "paroliser" une composition (lui greffer des paroles pour en fixer l'expression ou la mémorisation), l'adapter, l'allonger ou la raccourcir, etc...

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

szendy
EcouteModerne

HE.LHE

WArrangeursEcoute

Rang = WArrangementMusique
Genre = MR - IA