Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Responsabilité de l'artiste                     Responsabilité de l'artiste
Sources (*) : Et tu seras performative, mon oeuvre               Et tu seras performative, mon oeuvre
Paul Audi - "Discours sur la légitimation actuelle de l'artiste", Ed : Les Belles Lettres, 2012, pp63-64

 

Autoportrait (Joshua Reynolds, 1747) -

Création, créativité

[Le seul critère non critique ni normatif qui qualifie l'artiste comme tel, est sa responsabilité : répondre de ce qu'il fait, de son activité créatrice]

Création, créativité
   
   
   
Paul Audi Paul Audi
L'oeuvre, un appel à répondre               L'oeuvre, un appel à répondre    
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Paul Audi s'interroge sur ce qui, aujourd'hui, peut légitimer la qualification d'artiste. Comment peut-on à la fois soutenir que l'art est autonome, ne dépend que de lui-même, et exiger une reconnaissance de la part d'une instance collective et impersonnelle, l'"art-et-la-culture"? Les "artistes" inventent différentes stratégies pour répondre à cette question impossible mais, quelles que soient leurs dénonciations, leurs indignations et leurs critiques, ils ne peuvent pas éviter de se soumettre aux règles du jeu de l'industrie culturelle ou de la société du Spectacle. Désormais les révoltes les plus audacieuses fusionnent avec le conformisme le plus plat. Plus aucune différence ne sépare le scandaleux du conventionnel.

Mais alors que faire? Si la critique participe du système de la Culture, "existe-t-il un critère qui puisse jouer le rôle d'instance non critique de légitimation"? demande Paul Audi. Peut-on trouver un principe indépendant de toute hiérarchie de l'art, de tout système de valeurs? La responsabilité de l'artiste a cette particularité d'être à la fois esthétique et éthique, d'être esth/éthique. Elle ne vient pas de l'extérieur, mais de l'artiste lui-même. Il ne prétend pas à la reconnaissance, mais se montre seulement soucieux de répondre de ce qu'il exige de soi : son acte créateur. Le commandement éthique de cet artiste d'un nouveau genre ne le conduit pas à trouver une voie nouvelle pour l'avenir de l'art, mais une possibilité nouvelle pour la vie. En faisant oeuvre, il donne à la vie en tant que telle plus de vie encore, plus de puissance, plus de survie.

Défendre le principe de la création n'est pas seulement un acte éthique et esthétique, c'est aussi un acte politique.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Être conséquent pour un artiste, c'est ne pas faire de sa création la négation de l'idée même de création

-

La responsabilité de l'artiste, c'est de rendre la vie encore et toujours possible, pour le compte des autres comme pour le sien propre

-

Vouloir vivre dans une société où la création comme telle soit défendue dans son principe - telle est la responsabilité politique de l'artiste

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

AudiPaul
ArtisteRespons

AA.BBB

ArtEvenement

FG.LGF

ProCreation

FK.LKK

AudiParcours

DD.LKK

RepResponsabilite

HT.LKL

HB_ArtisteRespons

Rang = OArtRespons
Genre = MR - IA