Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Musique, corps fantôme                     Musique, corps fantôme
Sources (*) :              
Peter Szendy - "Membres fantômes des corps musiciens", Ed : Minuit, 2002, p128

 

Dames jouant de la musique -

Une instrumentalité générale, originelle, dispose le corps humain au sonore

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

On trouve sur la droite la définition du mot aréalité telle que donnée par Jean-Luc Nancy. Il ne s'agit pas d'un privatif, a-réalité, mais de la propriété des corps d'entrer en relation sur une surface (area ou aire en français). Pour les rassembler, il faut ce qu'on appelerait un "fond" en peinture : un écart entre les corps, qui les sépare et les localise. C'est, selon Peter Szendy, un acte de discours, une fiction, une effiction.

Il se produirait, dans le rapport de l'homme au sonore et à la musique, une aréalité de ce type : les corps suintent, ils exsudent, ils produisent à leurs extrêmités des instruments, des prothèses sonores, des cavités qui se transforment en résonateurs, des objets proliférants qui dansent, s'extériorisent, s'expriment. Ces instruments-espaces prolongent le corps et ses organes - sans solution de continuité. Ainsi l'homme, en devenant instrumental, s'espace. Une partie de son corps (un membre ou une aire) "s'en détache pour devenir l'espace de résonance des autres". C'est une désarticulation, une scission qui s'opère par la voix, le corps dansant, les instruments de musique [ces "bouches de l'autre"] ou par n'importe quel système de sonorité [la radio, le téléphone].

Entre le corps et ces prolongements externes, il y a à la fois conjonction, disjonction et espacement.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

szendy
MusiqueFantome

ED.LED

USonorite

Rang = OSonore
Genre = MR - IA