Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Souveraine destitution du droit                     Souveraine destitution du droit
Sources (*) :              
Walter Benjamin - "Oeuvres I", Ed : Folio-Gallimard, 2000, p233

 

Predestination (Rafael Barradas, 1916) -

Au final, tous les problèmes de droit sont indécidables, car seule la violence du destin peut décider de la légitimité des moyens

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Pour le droit naturel comme pour le droit positif, la fin justifie les moyens. Le droit n'a pas d'autre légitimité que les fins instaurées par la violence, qui est à l'origine de tous les systèmes légaux. Cette violence n'est jamais décidée par la raison. Elle a le caractère d'un destin qui s'impose de manière aveugle, indéterminée. On peut donc dire que les problèmes de droit considérés en tant que tels (comme moyens purs) sont indécidables. Walter Benjamin compare cette impossibilité à trouver une issue à la situation des langues naissantes, où le "correct" et le faux ne sont pas clairement distingués. Etrange comparaison. Si le destin seul décide de la justice, de la faute et de la culpabilité, alors le droit n'est plus le lieu de la violence fondatrice [contrairement au postulat que Walter Benjamin avait défendu jusque là]. Il ne peut plus trancher entre le juste et l'injuste.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

BenjaminW
DroitViolence

JF.LEF

UDecisionDroit

Rang = RDroitIndecidable
Genre = MR - IA