Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
L'inouï du "tube"                     L'inouï du "tube"
Sources (*) :              
Peter Szendy - "Tubes - La philosophie dans le juke-box", Ed : Minuit, 2008, pp71-74

 

Melodie interdite (Serge Gainsbourg, 1978) -

Une mélodie obsédante (chanson ou "tube") est un affect qui reste en puissance, la pure promesse d'une interdiction, d'une censure, d'un devenir-secret, sans contenu déterminé

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

C'est Jane Birkin qui chante la chanson de Gainsbourg dont on peut lire le texte ci-contre. Que cache-t-elle? Un événement qui se serait passé entre eux, un secret qui les unirait? Ou un autre secret, que jamais Serge n'aurait révélé à Jane elle-même? En tous cas la chanson, elle, est bien présente. En tant que chanson (mélodie + texte + interprète féminine à la voix fragile), elle a échappé à la censure. Que nous dit-elle? Qu'elle n'a rien d'autre à nous révéler que l'existence de ce secret qu'elle nous nous cache. En s'autodésignant Mélodie interdite (son titre), elle suggère que c'est elle-même qui est interdite, mais ce n'est pas tout à fait ça, elle n'est que la gardienne du secret. Elle dit un interdit de soi qui contribue à sa force, à l'affect qu'elle suscite.

Peter Szendy généralise cette fonction à tous les "tubes", ces mélodies obsédantes qui circulent et ne cessent d'être reprises par les uns ou les autres. Chacun de ces tubes est le début d'un aveu, d'une confession qui s'arrête, à peine entamée. Tout se passe comme si le plaisir qu'il procure était lié à un refoulement, un interdit. Derrière son refrain simpliste, la chanson à succès véhicule des pensées indicibles (différentes pour chacun). Ces pensées sont le plus souvent liées aux paroles de la chanson, mais peuvent l'être aussi à la musique. Elles sont généralement banales, ne disent rien, mais semblent se retirer au moment même où quelque chose pourrait se dévoiler. La chanson se fait signe mémoriel, monument commémoratif. Elle brouille les frontières entre le public et le privé.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

szendy
TubeInoui

IF.LIF

UTubeSans

Rang = QMelodieTube
Genre = MK - CIT