Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
L'art sans art                     L'art sans art
Sources (*) : Les récits danéliens               Les récits danéliens
Winona Kiljeen - "Un art sans équivalent", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 7 juin 2013

 

-

Le principe de l'oeuvre, sans condition

[L'art sans art]

Le principe de l'oeuvre, sans condition
   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accder son texte

 

- Winona : Depuis plusieurs siècles, l'art s'impose comme une dimension majeure de la vie en société. Qu'on lui reproche (ou non) sa servilité, sa pseudo-créativité répétitive, sa subordination aux règles du marché; qu'on le considère comme un loisir, une forme de méditation ou une sorte de religion de substitution, on ne peut pas contester son incroyable capacité de survie. On a souvent l'impression que l'art d'aujourd'hui est dépourvu d'art, on pourtant on ne se débarrasse pas de l'art, il revient toujours, et pas toujours là où on l'attend. Et en même temps (dans le même mouvement), depuis quelques siècles, il est l'objet de toutes les critiques et de remises en question. Il y a eu celles des Avant-gardes (qui était une autre façon de le relancer), puis l'effritement des frontières de genre, les inséminations mutuelles entre courants opposés, le brouillage des distinctions entre art, non-art, design, spectacle, performance ou vie quotidienne (etc...). C'est cela mon point de départ, le caractère fondamentalement paradoxal de l'art. Ce paradoxe n'est pas circonstanciel, il tient à son concept même. Il n'y a pas d'art sans déconstruction de l'art; et la déconstruction de l'art, c'est la déconstruction même.

- Iasna : Comment faire pour que, même sans art, l'art survive? Posons cette chose impossible, dans la lignée du principe de l'oeuvre : un art absolument inconditionnel. Il n'aurait ni but, ni finalité, il ne répondrait à aucun pourquoi, ne pourrait renvoyer à aucun savoir. Un tel art, j'ose le dire, serait absolumenet dépourvu d'art; il donnerait l'image d'une absolue beauté.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

[Quelques parcours à partir de ce qui se désigne comme "art"]

-

[La beauté se donne comme la trace d'un "sans", la pure dissémination d'un sans-but, d'un sans-pourquoi, d'un non-savoir]

- Ouzza : Il faut bien le reconnaître : l'Orlœuvre, en tant que telle, était absolument étrangère à l'art. Or, si j'en crois Iasna, c'est précisément cela qui la rendait particulièrement apte à s'en faire le réceptacle. Comprenne qui pourra.

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Winona
ArtDecons

AA.BBB

LEODOParcours

EG.LLP

OeuvreIncond

UC.KKP

DD_ArtDecons

Rang = OArtDecons
Genre = -