Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
                   
Sources (*) :              
Maurice Blanchot - "Le livre à venir", Ed : Gallimard-Folio, 1959, p46

 

Nature morte aux pommes et au verre de vin (Cezanne, 1877) -

L'exigence de l'oeuvre ne tient pas à l'auteur, mais au secret qu'elle cherche, qui ne se rapporte qu'à elle-même

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

A propos de Cézanne, qui ne pouvait pas perdre une journée en cessant de peindre, même pour assister à l'enterrement de sa mère. Il devait, si nécessaire, mourir le pinceau à la main. Pourquoi? Ce n'était pas pour s'exprimer (lui, Cézanne), c'était pour que la peinture s'exprime, qu'elle exprime son essence. Elle ne cessait de le tourmenter, d'exiger de lui ce qu'aucune morale ou aucun homme ne peut exiger. Un démon s'adressait à lui et lui disait : "Si tu cesses, tout est perdu".

D'où vient l'autorité de ce démon? Que promet-il? Une exigence (sans exigence) obscure, étrange, ambigue, sans morale ni pouvoir, sans loi, sans droit, sans justice, sans mesure, étrangère à toute maîtrise, sans ordre humain à réaliser ni vérité à soutenir, ni transcendance à préserver, une exigence qui laisse libre la parole mais qu'il faut assumer. L'oeuvre ne se soucie pas d'elle, on ne la recherche pas comme un but, on peut avoir avec elle un rapport d'insouciance ou de négligence, mais elle pèse d'un poids infini.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Blanchot

UOeuvreAutoref

Rang = OOeuvreSecret
Genre = MR - IA