Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, le parergon                     Derrida, le parergon
Sources (*) : Derrida, la philosophie               Derrida, la philosophie
Jacques Derrida - "Du droit à la philosophie", Ed : Galilée, 1990, p114- Où commence et où finit un corps enseignant

 

Enluminure -

Derrida, l'université

Il n'y a pas de place neutre ou naturelle dans l'enseignement : jusqu'en son centre, il est déterminé par l'appareil parergonal qui l'entoure

Derrida, l'université
   
   
   
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Jacques Derrida se propose, pour la première fois, d'évoquer son rapport personnel à l'enseignement. Il parle de "moi", de "je", de son corps. Où enseigne-t-il? A l'Ecole Normale Supérieure. Ce lieu, qu'il appelle "ici", n'est pas indifférent. C'est une institution pédagogique déterminée, avec ses normes, ses contraintes, ses cadres, ses structures. La salle de cours où il intervient ressemble à une salle de théatre ou de cinéma. Ici, maintenant se manifestent des forces, des intérêts, des tendances à la maîtrise ou à la domination, qui déterminent un champ hétérogène dont l'analyse détailllée (sous l'angle de l'histoire, de la sociologie, de la psychanalyse, etc...) serait interminable, et ne parviendrait jamais à décrire l'ensemble des conditions qui autorisent son enseignement. Cet ensemble agonistique, divisé, traversé de contradictions, il le rapproche de ce qu'il a appelé l'année précédente le parergon d'une oeuvre : son cadre, ses suppléments - dont il tente de faire l'analyse critique et la transformation, cette année, dans le cadre du Greph.

Boèce enseignant à ses élèves (Enluminure datée de 1385 environ, La Consolation de la Philosophie).

 

 

Toute parole qui se dit dans ce cadre, quel que soit son statut (épistémique, pratique, théorique) est porteuse d'une leçon, d'un "il faut" déclaré ou non, caché ou avoué. L'analyser appelle des prises de position, un parti pris, un discours qui n'est jamais, lui non plus, sans injonctions.

Juscelino : Dans les années 1970, un tel propos aurait été partagé par beaucoup de monde. On l'aurait entendu, pris au sérieux, même en ne sachant qu'en faire. Aujourd'hui, sous le prétexte que c'est dépassé, on voudrait oublier ces analyses, même si on les partage. On laisse croire à l'autonomie du contenu, à la valeur des idées, des faits ou des théories. On les dissocie de leur cadre. L'ENS, comme quelques autres institutions, a pu reprendre son cours glorieux. Le Greph n'existe plus, et le Ciph est revenu dans l'ornière traditionnelle. Sans doute nous appartient-il, à nous qui avons encore une oreille, de passer par d'autres chemins.

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaParergon

QE.LEF

DerridaPhilosophie

LF.LLK

DerridaUniversite

HN.LHH

UParergonEnseignement

Rang = MEnseignement
Genre = MR - IA