Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, la raison                     Derrida, la raison
Sources (*) : Derrida, l'université               Derrida, l'université
Jacques Derrida - "Du droit à la philosophie", Ed : Galilée, 1990, p350

 

- -

Pas d'institution sans censure

   
   
   
               
                       

Pour l'acqurir, cliquez

sur le livre

 

Toute institution exerce un pouvoir. Jacques Derrida prend l'exemple de l'université. C'est une institution qui fait des choix, définit des priorités pour ses enseignements comme pour l'archivage de ses productions, organise ses relations avec le public ou les médias. En privilégiant ou délimitant certains domaines, elle en censure nécessairement d'autres, même s'il n'y a de sa part ou de ses membres aucune intention de censurer quoi que ce soit. Il suffit qu'une fonction lui soit assignée, que cette fonction devienne effective, qu'elle soit conduite à négocier ou transiger avec le système en place, qu'elle émette des jugements ou des analyses appuyées sur la théorie ou sur la raison, et elle exerce une censure - même sans aucun recours à la force.

Kant s'interroge sur la légitimité de la censure. Selon lui, elle doit être reconnue et acceptée pour ce qui concerne la raison d'Etat - le pouvoir théologico-politique de son époque, qui repose sur la solidarité de l'Etat et de l'Eglise. Les experts de l'université peuvent contribuer à ce pouvoir de censure par leurs évaluations, leurs définitions, les délimitations qu'ils instaurent, ils peuvent produire des jugements comme un tribunal, avec ses lois et son code. Tout cela vaut pour les Facultés de Théologie, de Droit et de Médecine. Mais la Faculté de philosophie fait exception. N'exerçant (selon Kant) aucun pouvoir, elle peut, dans l'université, dire le vrai. Il en résulte que toute censure exercée sur la raison pure est illégitime, ce qui ne devrait pas susciter d'opposition politique de la part du souverain, car la Faculté de Philosophie n'a qu'une position secondaire dans le système.

 

 

Il en résulte que la philosophie ne connaît aucune limite. Pour Kant, cette affirmation ne vaut que pour une philosophie dont l'objet serait la raison pure (la sienne, ou celle de l'Etat de son temps). Mais pour Jacques Derrida, elle implique que dans son concept, la philosophie déborde toute institution, qu'elle puisse ignorer tout effet de censure.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaRaison

DF.LFD

DerridaUniversite

GH.LHG

UInstitCensure

Rang = LInstitutionCensure
Genre = MK - NG