Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, l'université                     Derrida, l'université
Sources (*) : Une thèse, aux limites de la thèse               Une thèse, aux limites de la thèse
Jacques Derrida - "Du droit à la philosophie", Ed : Galilée, 1990, pp448s - Ponctuations : le temps de la thèse

 

Autoportrait (K. Ha ring) -

On ne peut dissocier la "thèse de doctorat" des transformations qui affectent l'université d'aujourd'hui, ni d'un questionnement sur ses procédures de légitimation

   
   
   
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

La parole universitaire est dominée par une "loi" du texte, un mode d'écriture, des normes de présentation, des modèles auxquels de nombreuses oeuvres et discours prestigieux sont également soumis. Ce type de présentation présuppose une logique de type classique, positionnelle ou oppositionnelle, qui lui donne sa valeur auprès des représentants attitrés de l'institution, ceux qui sont supposés juger de l'autorité ou de la compétence du "doctorant". Sans doute l'existence de procédures réglées de distribution des titres est-elle incontournable, voire indestructible [dans toutes les sociétés, sur un mode ou un autre]. Mais il est impossible, aujourd'hui, de détacher cette pratique des profonds bouleversements qui affectent l'université, par rapport auxquelles tous ceux qui appartiennent à l'institution doivent se déterminer. Entre le respect de ses exigences, avec la rhétorique et la symbolique qui les accompagne, et leur analyse, contestation, déplacement ou déformation, des transitions et des négociations sont inévitables, qui aboutissent à différents compromis dont certains ont été défendus par de grandes figures de la philosophie comme Kant, Hegel ou Heidegger. D'un côté, Jacques Derrida ne conteste pas son appartenance à l'institution universitaire, avec ses rites et ses règles d'évaluation. Mais d'un autre côté, il a produit des analyses critiques des positions des "grands" philosophes et s'est lui-même éloigné progressivement - et de plus en plus nettement après 1968 - de ces pratiques. Il a publié plusieurs textes incompatibles avec ces règles (dont Glas, La carte postale) par leurs thèmes, leur configuration, leur typographie ou leur performativité.

 

 

En 1980, Derrida a finalement décidé de présenter à un jury une thèse "sur travaux". Sans doute avait-il alors le sentiment qu'il était plus urgent de défendre l'institution universitaire et plus particulièrement la philosophie, dans un contexte où le pouvoir politique semblait la menacer (la "Réforme Haby"). Mais tout en reconnaissant cette nécessité et en s'exposant lui-même à cette reconnaissance ambiguë, il n'a pas cessé de produire et de multiplier des modes d'écriture qui exploraient les cadres, les limites et les paradoxes du discours qu'il appelle logocentrique ou phallogocentrique.

- Juscelino : Mais cela ne te dispense pas, au final et aujourd'hui, de te prononcer sur la question de la thèse. Faut-il en faire ou non?

- Le scripteur : Je la fais, mais je ne sais pas si vraiment on peut appeler ça une thèse.

- Lorenzo : Tu continues à biaiser.

- Le scripteur : Je m'adapte comme je peux.

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaUniversite

KL.LLK

TheseIdixa

DD.LDD

UTheseTransf

Rang = QTheseUniversite
Genre = MK - NG