Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, la poésie                     Derrida, la poésie
Derrida, la promesse               Derrida, la promesse
Jacques Derrida - "Le Cahier de l'Herne sur Jacques Derrida", Ed : de l'Herne, 2004, p521 - Poétique et politique du témoignage

 

Aschenglorie (Paul Celan) -

Derrida, l'événement

Un poème promet, dans l'acte de son événement, la fondation d'une poétique

Derrida, l'événement
   
   
   
L'oeuvre, au - delà du performatif L'oeuvre, au - delà du performatif
Une oeuvre en appelle au témoignage d'un autre               Une oeuvre en appelle au témoignage d'un autre  
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Un poème [peut-être pas n'importe quel poème, un poème digne de ce nom], ne renvoie pas à un art d'écrire défini avant lui. Il n'obéit pas à des lois qui s'imposeraient à lui depuis un autre lieu, comme s'il avait à se soumettre à une autorité extérieure [l'expert ou l'institution qui auraient défini, une fois pour toutes, ce que doit être un poème]. Il produit, il invente, comme le dit Derrida, "dans l'acte de son événement", cet art d'écrire, cette "poétique" à laquelle il se mesure. Imaginer que cela soit possible est une proposition extravagante, inouïe. Et pourtant... dans l'acte de réussir un poème, de transformer un matériel verbal en poésie, c'est une poétique qui s'institue : les règles et critères qui valent pour ce poème-là (et lui uniquement), qui opèrent en lui sans apparaître comme tels. Le poème n'énonce pas sa poétique, il en témoigne, il la promet, il l'invente, il s'y réfère. Il la fait (il faut qu'il la fasse, qu'il en ouvre la possibilité), il la fonde, il la signe, il la donne à lire. C'est une poétique qui réside dans le poème (dans son corps verbal) et aussi au-delà de lui-même, dans l'autre, dans le monde.

Dans sa situation, dans le temps singulier, lui aussi unique, de la lecture, le lecteur en fait l'expérience - sans pouvoir, lui non plus, s'appuyer sur aucune autorité extérieure.

 

 

Le poème de Paul Celan, "Aschenglorie", traduit par Jean-Pierre Lefebvre (in "Choix de poèmes réunis par l'auteur", Paul Celan, Ed Gallimard). Dans Renverse du souffle (Atemwende), le même Jean-Pierre Lefebvre propose une traduction légèrement différente (voir ici).

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaPoesie

GE.LEG

DerridaPromesse

EV.LEP

DerridaEvenement

PE.LPE

ArchiOeuvrePerformatif

GQ.LLD

OeuvreTemoin

ME.LED

UPoesiePerformatif

Rang = NPoemePerform
Genre = MK - CIT