Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Religion, laïcité                     Religion, laïcité
Sources (*) :              
Emile Benveniste - "Le vocabulaire des institutions indo-européennes (t2 : pouvoir, droit, religion)", Ed : Minuit, 1969, p272

 

La grotte enchantee (Odilon Redon) -

Pour les Romains, le mot "superstitio", qui s'oppose à "religio", est la qualité d'être présent à un événement, comme un devin, un magicien ou un témoin

   
   
   
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Le mot superstitio a connu, en latin, la même fortune que religio, qui a a pris à l'époque du christianisme le sens général de "religion", qui n'existait pas auparavant. Mais la signification de ce mot (pour les Romains) n'est pas claire. Formellement, supertitio est l'abstrait correspondant à superstes, un mot qui peut signifier "survivant", mais aussi "témoin". Superstes est lui-même l'adjectif de superstare (se tenir par-delà, subsister au-delà). Quant à l'adjectif superstitiosus, il ne signifie pas "superstitieux", mais "devin, prophétique".

Comment articuler cet ensemble? Benveniste fait remarquer que les superstites sont ceux qui subsistent par-delà l'événement. Ce sont ceux qui ont franchi un danger, une épreuve, qui ont été confrontés au malheur, à la mort, et ont survécu. Ils ont été présents, ils ont assisté à la chose même. On peut, en latin, utiliser deux mots différents pour le témoin :

- testis est celui qui assiste en tiers (terstis) à un événement dans lequel d'autres personnes sont intéressées.

- superstes est quelqu'un qui a lui-même été partie prenante à cet événement. La qualité correspondante est la superstitio (la propriété d'être présent à l'événement). Celui qui est doué de la vertu de superstitio (le devin, le voyant, le magicien) est celui qui connaît le passé comme s'il avait été présent. Le superstitiosus est celui qui est doué d'un don de présence.

 

 

Les Romains avaient horreur des pratiques divinatoires, qu'ils tenaient pour charlatanisme. Ils méprisaient les sorciers et les devins, qui venaient pour la plupart de pays étrangers. C'est ainsi que le mot superstitio est devenu péjoratif, associé à une fausse religion. L'adjectif superstitiosus s'est construit comme antithèse de l'adjectif correspondant religiosus.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Benveniste
ProReligion

VR.LER

USuperstitionEtymo

Rang = VSuperstition
Genre = MR - IA