Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, le deuil                     Derrida, le deuil
Sources (*) : Derrida, responsabilité(s)               Derrida, responsabilité(s)
Jacques Derrida - "Béliers. Le dialogue ininterrompu : entre deux infinis, le poème", Ed : Galilée, 2004, p23

 

Femme en deuil avec photo -

L'oeuvre porte le monde de l'autre

Une mort n'est pas que la fin d'un monde, c'est la fin "du" monde; il reste à l'endeuillé la responsabilité de porter seul et son monde, et le "sans monde" de l'autre

L'oeuvre porte le monde de l'autre
   
   
   
               
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Quelques mois après la mort, en 2002, de son ami Hans-Georg Gadamer, Jacques Derrida revient sur le fait qu'ils ne se voyaient plus depuis 1981. Cette interruption, dit-il, était déjà un adieu, un deuil du vivant même de l'autre. Le dialogue entre deux personnes, pourtant encore vivantes, cédait déjà la place à un dialogue intérieur. D'avance, dès le commencement, ils savaient que l'un d'entre eux "aura dû rester seul".

Chaque mort, pour un vivant unique, qu'il soit humain ou non, n'est pas seulement la fin d'un monde, mais la fin du monde. Ce qui disparaît n'est pas un monde parmi d'autres, mais chaque fois, selon Jacques Derrida, "l'unique monde", la "totalité de ce qui est". Que se passe-t-il alors pour l'endeuillé, l'ami? Resté seul, il n'est plus seulement responsable de son monde à lui, mais du "sans monde" de l'autre. Ce terme, "sans monde" (weltlos) est une allusion au dernier vers du poème de Paul Celan qu'il s'apprête à commenter (Grande voûte incandescente) : "Die Welt ist fort, ich muss dich tragen". ce qui est traduit par Jean-Pierre Lefebvre "Le monde est parti, il faut que je te porte". Privé de monde, l'endeuillé est d'une certaine façon (lui aussi) hors du monde.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaDeuil

EG.LEG

DerridaResponsabilite

FM.LMM

OeuvrePorte

DF.DDL

UDeuilSansMonde

Rang = NMortMonde
Genre = MR - IA