Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, le pouvoir, le souverain                     Derrida, le pouvoir, le souverain
Sources (*) : Pulsion d'artefacts, pulsion d'oeuvres               Pulsion d'artefacts, pulsion d'oeuvres
Jacques Derrida - "Séminaire 2001-02 "La bête et le souverain" Volume 1", Ed : Galilée, 2008, pp50-53

 

Le Grand Saint J-C (A.X. Sola r, 1962) -

Derrida, le supplément

Le souverain, cette "prothétatique" monstrueuse qui supplée la nature en y ajoutant un organe artificiel, objective le vivant dans une machine de mort

Derrida, le supplément
   
   
   
Derrida, la vie, la survie Derrida, la vie, la survie
Derrida, la mort               Derrida, la mort  
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Pour Aristote, il est évident que la cité (polis) fait partie des choses de la nature. L'homme est un animal ou un vivant politique (politikon zôon) situé quelque part entre deux apolitiques : l'animal et Dieu. Mais cette figuration est double, contradictoire. C'est une affabulation, une fable. Car si l'homme se croit supérieur à la bête (elle-même double), s'il l'asservit, la domine et la tue, s'il s'élève, par la raison, au-dessus de ce vivant naturel qu'est supposé être l'animal, c'est par une fabrication, une prothèse étatique ("prothétatique"), un supplément que Thomas Hobbes a qualifié de Léviathan, reprenant le nom donné dans la bible à un animal monstrueux, au-dessus des lois. Le Léviathan est une oeuvre, une institution, un produit de l'art humain par lequel l'homme prétend commander à du vivant.

La souveraineté se présente comme absolue, indivisible, alors qu'elle est historique, soumise à transformation et donc déconstructible. Elle se présente comme un puissant monstre animal, une imitation ou reproduction d'un corps doté d'organes fonctionnels, qui aurait le pouvoir de protéger et de servir le vivant, alors qu'elle n'est qu'un masque, une machine morte, un automatisme de mort, finaliste et mécaniste, une organisation hiérarchique, autoritaire, où l'homme a un droit de vie et de mort sur les bêtes, le maître sur l'esclave, le père sur les femmes et les enfants.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
ProSouverain

EC.LEC

IVocalArtefact

IE.LIE

DerridaSupplement

TH.LET

DerridaVie

QK.LLK

DerridaMort

OH.LOJ

USouverainProthetatique

Rang = OSouverainProthetatique
Genre = MK - NG