Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, le performatif                     Derrida, le performatif
Sources (*) : L'oeuvre performative est aussi constative               L'oeuvre performative est aussi constative
Jacques Derrida - "Otobiographies, L'enseignement de Nietzsche et la politique du nom propre", Ed : Galilée, 1984, p20

 

Declaration d'independance (John Trumbull, 1817) -

Derrida, l'archive

Pour fonder une institution, l'acte requis est à la fois constatif et performatif, archive et production - la distinction entre l'un et l'autre étant indécidable

Derrida, l'archive
   
   
   
Sur le Derridex Sur le Derridex
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Que font les représentants du Congrès américain ("representatives of the United States of America in General Congress assembled"), le 4 juillet 1776, quand ils signent la Déclaration d'indépendance des Etats-Unis? Ils veulent produire, accomplir quelque chose de nouveau, créer une institution. Mais la Déclaration est aussi un constat. Pour que cet énoncé puisse être produit, il aura fallu que le peuple se soit déjà libéré en fait; la Déclaration prend acte de cette libération. Cette double nature de l'acte est essentielle pour que le droit soit posé comme tel. En présentant des énoncés performatifs comme des énoncés constatifs, les signataires entrent dans un jeu où l'on peut croire que la loi qu'ils instaurent est naturelle. Signant au nom des lois de la nature, ils signent aussi au nom de Dieu.

---

Ci-contre un tableau de John Trumbull peint en 1817, qui montre la présentation au Congrès du texte de la Déclaration d'Indépendance.

 

 

Avant la signature, le peuple américain n'existait pas. En signant la déclaration (performatif), en s'autorisant à signer par cette première signature, il s'invente, et il constate après coup qu'il avait le droit de signer. En se donnant un nom, il se donne le pouvoir de signer. C'est un coup de force, un coup de droit, une chose inouïe, une fable qui, dans le même temps, le même instant ou simulacre d'instant, dissoud les liens avec la puissance coloniale (performatif) et prend acte de cette dissolution (constatif), fonde une institution (les Etats-Unis d'Amérique), garantit la crédibilité de cette institution et autorise les sujets-citoyens, jusqu'à ce jour, à s'en réclamer.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaPerformatif

ID.LID

OeuvreAporie2

NF.LLK

DerridaArchive

CH.LHD

ProDerridex

II.LKI

UFondationInstit

Rang = NInstitFondementPerform
Genre = MR - IA