Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Le cinéma, évidence du cinémonde                     Le cinéma, évidence du cinémonde
Sources (*) : Archi - schèmes               Archi - schèmes
Jean-Luc Nancy - "L'Evidence du film, Abbas Kiarostami", Ed : Yves Gevaert, 2001, p21

 

-

Avec le cinéma apparaît une nouvelle "prégnance" : une forme, une force, la poussée d'un schème de l'expérience qui précède et fait mûrir une mise au monde

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Le cinéma fait partie du monde, et dans le même temps le structure. Il porte un regard sur le réel qui n'est pas une simple représentation, car en se substituant aux autres visions ou voyances (représentations, imaginations), il constitue le monde. Il ne s'agit pas seulement de voir, mais de s'imposer "comme la mise en puissance d'un regard", écrit Jean-Luc Nancy. Cette puissance n'est ni un imaginaire, ni une sémiologie, c'est la modalité sous laquelle le monde d'aujourd'hui renvoie à lui-même. A chaque plan, en s'arrêtant sur une image, sur un visage, le regard fait naître une nouvelle configuration de l'expérience. C'est cela sa prégnance : un engendrement qui donne au monde ses contours (comme l'avait fait, à une autre époque, l'imprimerie, ou encore la photographie).

Bien au-delà de son support, le cinéma est présent partout. Il filme tout, se montre partout, est présent dans l'expérience de tous. Ainsi le personnage du Close-up (Abbas Kiastorami, 1991-92) usurpe l'identité d'un réalisateur pour mieux toucher sa souffrance [comme si le cinéma pouvait seul en donner une expression vraie]. Ce qu'il produit n'est ni une dénonciation, ni un artifice, c'est la réalité de la vie.

 

 

Dans cette image finale du film "close-up", le héros, au bord des larmes, prend acte d'un certain frayage auquel il n'avait rien compris jusqu'à présent : en s'engageant dans un simulacre de cinéma, c'est sa propre vie qu'il a changée.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Nancy
CinemaAutoAff

DG.LKK

ArchiOeuvreScheme

EE.LLO

UCinemaPregnance

Rang = QCinemaPregnance
Genre = MH - NP