Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, le quasi - transcendantal                     Derrida, le quasi - transcendantal
Sources (*) : Les mots de Jacques Derrida               Les mots de Jacques Derrida
Pierre Delain - "Les mots de Jacques Derrida", Ed : Guilgal, 2004-2016, Page créée le 14 février 2014 Il faut à l'oeuvre un sacrifice, un retrait

[Derrida, transcendance et quasi-transcendantal]

Il faut à l'oeuvre un sacrifice, un retrait
   
   
   
En s'auto - affectant, l'oeuvre ouvre un monde En s'auto - affectant, l'oeuvre ouvre un monde
                 
                       

1. L'acte vivant de la voix.

Quand je parle, je m'entends parler dans le temps où je parle. L'acte vivant de la parole restant proche de moi, je peux croire que le sens existe en lui-même, que l'idée, dans la conscience, est indépendante de la langue et même du monde. La voix se présente dans sa dignité, avec sa chair immédiatement transcendantale, spirituelle. Mais la transcendance n'est qu'apparente. L'idéalité de la voix masque une itération, un décalage, un retard, un écart entre le "je" et le "me", entre la marque et la re-marque.

Pour penser le vécu de la voix comme pour penser la vie en général ou d'autres phénomènes, il faut repérer l'élément dénié ou exclu : derrière la philosophie, la bêtise; derrière le droit pénal ou le droit en général, la peine de mort; derrière la "relève" hégelienne, la spiritualisation ou l'esthétisation, le dégoût; derrière le vivant, la différance, et l'on pourrait ajouter, comme supplément derridien : derrière les principes inconditionnels, le mal radical. La catégorie exclue, qui occupe la place du transcendantal sans l'être, ne peut pas être définie de manière univoque. C'est incertain, fou, incompréhensible ou immoral, mais c'est aussi le fondement, la condition de possibilité. S'il y a "transcendance", ou "idée", elle est indissociable de cet autre.

 

2. Quasi-transcendantal.

Jacques Derrida distingue entre le transcendantal et le quasi transcendantal. Il s'agit, dans les deux cas, d'un mouvement déclenché par la mise en jeu d'un autre, d'un hétérogène, dans un processus d'auto-affection. Mais alors que dans le premier cas, l'hétéro-affection se produit par un dédoublement idéalisant (par exemple celui de la voix, entendue à la fois à l'intérieur et à l'extérieur), dans le second cas, c'est l'exclusion d'un élément, une mise en exception, un éloignement, un retrait, qui déclenche le mouvement (le souverain, exception à la loi, se manifeste par la loi qu'il instaure). Mais comme toujours chez Derrida, le transcendantal et le quasi transcendantal, un temps dissociés, se rejoignent : toute transcendance est quasi transcendantale.

Pour introduire au quasi-transcendantal, partons de ce qu'on appelle l'art, en mettant provisoirement de côté les réserves qu'on peut avoir à l'égard de ce mot. Il faut qu'il s'éloigne de la perception, du référent, de tout élément de réalité, pour ouvrir un rapport au tout-autre. Sans une mise en retrait, l'émergence de cet autre espace n'aurait jamais eu lieu. Mais cet autre espace ne se dissocie pas du sacrificiel. Hésitant entre l'intelligible et l'économique, il est "quasi-transcendantal". Prenons un autre exemple, celui de certains concepts (comme différance, marque ou archi-trace) dont Jacques Derrida dit qu'ils sont des quasi-concepts. Ils ont la particularité de mettre en question la possibilité même du concept, de se mettre à distance des règles usuelles de la distinction. Cela transforme l'espace logique habituel qui devient, lui aussi, quasi-transcendantal. Troisième exemple : pour fonder l'ordre symbolique, la loi, la justice, il faut exclure un autre lieu, celui où le divin et l'animal se rejoignent. On ne respecte la loi et l'ordre qu'en référence à cette instance tierce, cette divinanimalité artificielle. Il n'y a pas transcendance de la loi, mais quasi-transcendance.

Un motif qui joue le rôle de prédicat à l'égard d'un autre motif est en position quasi-transcendantale. Ainsi par exemple le motif du pouvoir ou de la domination, à l'égard de la pulsion de mort. Il nous permet de la définir, mais c'est elle qui le déborde.

 

3. Le quasi-transcendantal à l'oeuvre, aujourd'hui.

Aujourd'hui, selon Derrida, le quasi-transcendantal est affecté par la modalité du "peut-être". Il suffit d'une possibilité (par exemple, dans la problématique de Carl Schmitt, un ennemi, ou une menace, ou un mal possibles), pour que s'instaure une quasi-relève, une communauté virtuelle. Mais le lien procuré par cette transcendance apparente reste fragile, voire inexistant. Ainsi, par exemple, les lecteurs d'une oeuvre sont-ils reliés, mais sans que ce lien fasse association. Avec la généralisation de ce type de communauté sans communauté, tout ce qui lie notre culture est remis en question. Comme Derrida le disait déjà dans La voix et le phénomène (p86), on risque, en déconstruisant la transcendance de la voix, de s'enfoncer vers l'innommable. L'écrivain (Flaubert ou Genet) ou le poète (Mallarmé) peuvent situer, en ce lieu impossible, un néant, un tombeau, un rien, une fleur - et Derrida lui-même peut y situer son oeuvre philosophique. Par leur écriture, ils ouvrent un monde sans socle ni fondement, où prévaut le rapport (sans rapport) à l'autre.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

La dignité de la voix par rapport à toute autre substance signifiante est sa transcendance apparente

-

La voix est l'unique instance qui échappe à la distinction entre le monde et la transcendantalité

-

Animée par l'intention, par le souffle, la voix devient phonè, chair transcendantale, spiritualité vivante

-

Pour fonder l'ordre symbolique, la loi, la justice, il faut un lieu anhumain, exclu, forclos, dénié : une "divinanimalité" méconnaissable, quasi transcendantale

-

La peine de mort est la condition quasi-transcendantale du droit pénal et du droit en général

-

La bêtise est un quasi transcendantal, toujours idiomatique et singulier, une catégorie exceptionnelle dont le sens comme tel ne se laisse pas déterminer

-

L'idée de Flaubert, c'est qu'une colonne de pierre bête comme un tombeau, peut être aussi la source de l'Art

-

Il s'agit, avec les concepts de la déconstruction, de transformer l'espace logique habituel, d'organiser l'espace théorique des Lumières modernes de façon quasi transcendantale

-

La différance est le concept ultra-transcendantal de la vie qui permet de penser la vie et qui n'a jamais été inscrit dans aucune langue

-

La modalité du "peut-être" est quasi-transcendantale : il suffit de construire le concept politique de l'ennemi pour que, virtuellement, la communauté soit instituée

-

Remettre en question le signifié transcendantal, c'est reconnaître que tout signifié est aussi en position de signifiant; c'est déconstruire, avec le signe, tout ce qui lie notre culture

-

On ne peut déconstruire la transcendance de la voix sans s'enfoncer vers l'innommable

-

Au-delà de tout genre, l'art suppose, dans un espace quasi-transcendantal, l'éloignement de tout référent perceptible

-

Il y a, à l'origine du dessin, deux logiques de l'aveuglement : transcendantale (sa condition de possibilité) et sacrificielle (son économie)

-

[Une oeuvre ouvre, en s'auto-affectant, une quasi transcendance, un monde]

-

Le motif du pouvoir joue à l'égard de la pulsion de mort le rôle de prédicat quasi-transcendantal : il permet de la définir, mais il est débordé par elle

-

Il faut à Mallarmé comme à Flaubert un épuisement du philosophique, pour que leur écriture dise, par un "rien", l'impossibilité d'un métalangage

-

Dans la "fleur" de Genet - qui, d'un coup de glas, ne signifie plus rien -, la déconstruction pratique de l'effet transcendantal est à l'oeuvre

logo

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
   
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaQuasiTransc

AA.BBB

DerridaCheminements

QU.ATS

ArchiOeuvreSacrifice

CQ.LLE

ArchiOeuvreAutoAff

CM.LLM

AV_DerridaQuasiTransc

Rang = zQuoisQuasiTransc
Genre = -