Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Agamben/Derrida, héritages partagés                     Agamben/Derrida, héritages partagés
Sources (*) : Derrida, le logos, logocentrisme               Derrida, le logos, logocentrisme
Jacques Derrida - "Séminaire 2001-02 "La bête et le souverain" Volume 1", Ed : Galilée, 2008, p427

 

Christ (Bible d'Ottheinrich, 15-16e siecle) -

Derrida, la vie, la survie

La pensée gréco-judéo-chrétienne unit en un même concept, une "logo-zoïe", le logos et la vie du vivant

Derrida, la vie, la survie
   
   
   
Derrida, la tora Derrida, la tora
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Dans la traduction de la torah en grec dite des Septante, les dix commandements sont traduits par "oi deka logoi". C'est le mot logos, qui désigne aussi le verbe, la parole, le discours, qui est utilisé. On trouve également ce mot "logos" dans la première phrase de l'Evangile de Jean. "Au commencement était le verbe, et le verbe était Dieu". Ce logos, pour les chrétiens de l'époque hellénistique, est le Christ, le fils de Dieu vivant. Le messager qui transmet la bonne nouvelle proclame le logos à haute voix (kérygme). Comme l'homme - animal rationnel (zôon logon echon) d'Aristote, le Christ réunit et incarne dans sa personne logos et zôê (la vie du vivant); c'est un Juif qui s'est approprié le logos grec.

Dans la Genèse interprétée à la façon grecque, c'est le logos qui crée le vivant. Rien n'existe sans lui. Dans la phrase, "Que la lumière soit", le fiat peut être entendu comme zoo-logique (si l'on prend ce mot dans son sens étymologique : un logos qui produit une zôê qui est lumière, apparition). Du point de vue de l'homme, ce fiat est une photo-logie (un logos qui produit la lumière).

 

 

Derrida appelle "logo-zoïe" le point où les pensées grecque, juive, chrétienne se rassemblent. Le Genèse biblique (judéo-chrétienne) et l'arkhè (grecque) se rejoigneraient en un concept unique, celui de commencement ou principe souverain : là où, par la force du verbe, la raison soumet la vie.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
AgambenDerrida

HD.LKK

DerridaLogocentrisme

AV.LEV

DerridaVie

QE.LED

DerridaTora

PF.KKD

ULogosVivant

Rang = NLogosVivant
Genre = MR - IA