Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
                   
Sources (*) :              
Guideon Berto - "La Bague ouverte", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 25 mai 2014

 

Genese (31-44-54) (Traduction Chouraqui) -

Au mont Galaad, un monticule de pierre nommé Galgal témoigne d'une double alliance : entre Jacob et Laban, séparation pacifique; entre Israël et Dieu, alliance conflictuelle

   
   
   
               
                       

logo

Cliquer pour accéder à son texte

 

Jacob, en conflit avec son oncle maternel Laban (le père de ses deux épouses, Rachel et Léa) prend la fuite, emmenant avec lui ses serviteurs et ses troupeaux. Mais Laban le poursuit, il le rejoint au mont Galaad (ou Guil'ad, selon les vocalisations). Laban veut dire Adieu à ses filles et se séparer de Jacob en respectant les rites.

L'une des deux alliances, entre hommes, est contractuelle. Le Galgal fonctionne alors comme borne, limitation de territoire. Jacob et son oncle ont cohabité pendant 20 ans, puis la cohabitation est devenue impossible. Ils décident donc de s'éloigner l'un de l'autre, territorialement.

Laban est étranger au Dieu des patriarches. A la demande de Yhvh, Abraham est parti, il a définitivement rompu avec cette branche de la famille. Ce qu'il lui restait de Dieu (ses pénates), Rachel les a emportés avec elle (on ne sait ce qu'elle en fera ultérieurement). L'alliance avec Dieu, devant lequel ils ont témoigné au mont Galaad, ne se poursuit qu'avec Jacob.

--

Curieuse ressemblance entre ce mot "Galgal" biblique et le mot français "Galgal", issu du redoublement de l'ancien français "gal" (caillou). On retrouve cette racine (d'origine probablement gauloise) dans le mot "galet". "Galet" signifie caillou arrondi, pierre à feu et aussi "petite roue servant à faciliter la mobilité de certains objets" (TLF). (Un galgal (ou cairn) est un mégalithe du Néolithique. Les dolmens étaient recouverts soit d'une butte de terre soit d'un monticule de pierres. Quand ils ont conservé leur monticule de pierres jusqu'à nos jours, on les appelle « galgals » ou « cairns ». Si leur butte de terre est toujours là, ce sont des « tumulus ».

A noter que dans l'anglais populaire d'aujourd'hui, GALGAL signifie : "Give A Little Get A Little"

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Guideon

XJacobGalaadGalgal

Rang = XJacobGalaad
Genre = MK - CIT