Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, la colonne                     Derrida, la colonne
Sources (*) : Les mots de Jacques Derrida               Les mots de Jacques Derrida
Pierre Delain - "Les mots de Jacques Derrida", Ed : Guilgal, 2004-2016, Page créée le 16 juin 2014

[Derrida, la colonne]

Autres renvois :
   

Derrida, le phallus

   

Derrida, la tour de Babel

   
                 
                       

1. Une colonne qui vient en plus.

Il y a les colonnes qui soutiennent les bâtiments (les piliers), et celles qui sont à l'extérieur, comme les colonnades du pronaos grec, ces bornes qui délimitent l'espace situé devant le temple. La colonne derridienne n'a pas de fonction architecturale, elle vient en plus. Invisible, indéchiffrable, unique, faite de paroles, de nombres, de lettres et de chiffres, elle a toujours été en mouvement, en marche. Dès avant le temps, elle a tourné sur elle-même avec une force excessive, elle a débordé le cadre, déplacé les marges et fait proliférer l'excédent. Tronquée vers le haut, vers le bas, entamée sur les bords, elle est incontrôlable. Par cette colonne d'air, de langues, de souffle et de feu, cette colonne transparente et réfléchissante passe la dissémination.

 

2. Phallus.

Pour certains cultes de l'Inde ou de la Grèce, on a fabriqué des sculptures monumentales en forme de phallus, sans lien avec l'habitat, alignées ou présentées comme des tours, qu'on peut rapprocher des sphinx ou des colosses de Memnon. Ces colonnes seraient, selon Hegel, à l'origine de la famille et de l'Etat; selon Flaubert, même la colonne de pierre la plus dure, la plus bête, peut être aussi source de l'art. Pour Derrida, la fonction de ces colonnes phalliques n'est pas seulement symbolique. Le phallus s'y enfle, s'y démultiplie, et s'y vide aussi de lui-même.

 

3. Double colonne.

Jacques Derrida a présenté l'un de ses textes, Glas, en deux colonnes (d'un côté Hegel, de l'autre Genet) qui s'entrelacent, s'auto-affectent, se répondent voire se représentent l'une l'autre. Mais le dédoublement de la colonne peut prendre une autre forme : celle d'un Y, un croisement ouvrant sur deux chemins (ou plus de deux). C'est la position d'Oedipe qui, privé de l'assistance du père, avance en aveugle. Ne pouvant choisir, il doit écrire deux textes à la fois. Son désir est toujours divisé. Entre le pli et le repli, il ne peut signer son texte que dans une guerre à mort pour la signature.

 

4. Tour de Babel.

Voir ici.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Dès avant le temps, un pas se dédouble et tourne sur lui-même avec une force excessive - sans vérité ni représentation, sans limite entre l'ascension et la chute infinies

-

A la limite du temple, une colonne invisible, indéchiffrable, unique, s'extrait de la crypte, travaille l'ordre en son dedans et fait proliférer l'excédent

-

La dissémination passe par une colonne transparente, réfléchissante - phallus vidé de lui-même ou tour de Babel - où se joue le déplacement des marges

-

L'idée de Flaubert, c'est qu'une colonne de pierre bête comme un tombeau, peut être aussi la source de l'Art

-

Par échange infini entre deux colonnes qui s'entrelacent, s'auto-affectent, les significations se multiplient, les contraires s'équivalent, jusqu'à la sépulture des noms propres

-

Oedipe, poussé par une colonne invisible, hésitant entre deux chemins qui ne cessent de se dédoubler, ne peut que briser la surface à laquelle il se heurte

-

Dans la guerre à mort pour la signature, le texte, qui ne reste à personne, bat dans un lieu nourricier, une cavité utérine (colpos)

-

Entre l'architecture et la sculpture prend place le culte phallique du lingam (Inde) ou de Bacchus (Grèce), des objets en forme de colonne, mais sans affectation à l'habitat

-

Entre maison, sculpture et architecture, les colonnes phalliques de Hegel, lisses ou entaillées, occupent une place indéterminable, "avant" la famille ou l'Etat

-

Glas (Texte de Jacques Derrida, présenté en double colonne, publié en 1974)

-

[Dans les deux portées des colonnes de Glas, le savoir absolu (Sa) et l'Immaculée Conception (IC) se représentent l'un l'autre]

logo

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
   
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaColonne

AA.BBB

DerridaCheminements

CO.LON

CC_DerridaColonne

Rang = zQuoisDerridaColonne
Genre = -