Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, Freud, la psychanalyse                     Derrida, Freud, la psychanalyse
Sources (*) : Derrida, citation contaminatrice               Derrida, citation contaminatrice
Jacques Derrida - "De la grammatologie", Ed : Minuit, 1967, p132

 

Portrait de S. Freud (S. Dali, 1938) -

Derrida, l'archive

Seule la psychanalyse peut produire une théorie de l'objectivité idéale qui ait un sens "archontique", au regard de toute science régionale

Derrida, l'archive
   
   
   
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Pour Derrida, la science, l'homme et la ligne ont été longtemps associés dans la tradition occidentale (logocentrique). Vers le milieu du 19ème siècle, dans différents champs (des mathématiques à la littérature), on a commencé à écrire entre les lignes, ou sans ligne. Parmi les secousses qui ont contribué à détruire le modèle linéaire, il y a la psychanalyse. Comme le mythogramme cité par Leroi-Gourhan [pour l'homme préhistorique], l'inconscient est pluri-dimensionnel. Il faut inventer pour lui un autre modèle de rationalité, un autre style graphique ou une autre graphologie. Ici, Derrida choisit de mentionner les bons et les mauvais objets de Mélanie Klein. Avec ces catégories, la question posée est celle de "la constitution originaire de l'objectivité". Une tâche incombe à la psychanalyse : définir comment se constitue l'"objectivité en général" à partir des investissements dans les bons objets, les mauvais objets, les signifiants, les chiffres, etc. Cette tâche, dit Derrida, ne peut pas contourner la question de l'écriture. C'est de la grammatologie qu'elle doit partir et plus particulièrement du concept d'archi-trace [même si, à elle seule et sans l'appui de la déconstruction, la psychanalyse ne permet pas de définir ce que Derrida appellera plus tard le "quasi-transcendantal", ici désigné par le syntagme "transcendantalité - sous rature"].

Le lieu archontique est celui du fondement - thème qui sera repris différemment plus tard, toujours à propos de la psychanalyse.

 

 

En note, Jacques Derrida a inséré une très longue citation (pp132-134) de la psychanalyste Mélanie Klein. Quelle est la fonction de cette citation? D'un côté, c'est un exemple à l'appui de sa thèse sur la place de la psychanalyse dans une théorie de la constitution de l'objectivité. Il faut partir de l'écriture, dit-il, et c'est bien ainsi que procédait le petit Fritz avec son porte-plume. Mais d'un autre côté, le récit clinique de Mélanie Klein est beaucoup plus riche. Il déborde le simple énoncé théorique de Jacques Derrida. La citation n'est pas classique, elle est contaminatrice.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaFreud

FE.NKJ

DerridaContam

JF.LJF

DerridaArchive

FG.LDF

UPsychanaArchontique

Rang = OPsychaArchiScience
Genre = MJ - NA