Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, le subjectile                     Derrida, le subjectile
Sources (*) : Derrida, Internet, informatique               Derrida, Internet, informatique
Jacques Derrida - "Papier Machine - Le ruban de machine à écrire et autres réponses", Ed : Galilée, 2001, p241

 

Papier blanc -

En tant que subjectile multisensoriel, multiorganes, multimedia, le papier est un lieu où résonne, dans l'espace-temps, l'histoire du corps humain

   
   
   
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Nous vivons la fin d'une époque de l'histoire humaine, celle de l'hégémonie du papier. Il ne disparaît pas mais il se retire, se réduit, il rétrécit, avec une brusque accélération à la fin du 20ème siècle.

Le papier fonctionne effectivement, depuis toujours, comme multimedia. On le prend parfois pour une surface inerte, un substrat immobile. Mais il ne cesse d'être affecté par des traces venues du dehors, sur un mode ou des modes liés à la complexité technique, matérielle, symbolique de son histoire et de ses usages (du papier peint au papier à emballage, du papier à lettre du papier hygiénique, du papier à dessin à la feuille pour imprimante). Irréductible à un simple "fond" sur lequel se détacheraient des figures, il est le lieu d'une opération active (son devenir oeuvre) et passive (archive), d'un mouvement de l'espace-temps. On l'imagine soumis à la pensée, assujetti au signe. Mais ses fonctions sont multiples. Il peut devenir archive unique, irremplaçable (un original, un manuscrit), ou tableau (encadré); on peut le sacraliser, vouloir le conserver intact, immaculé; on peut s'en servir pour la reproduction et l'échange (imprimeries massives, imprimantes individuelles); on peut s'en débarrasser, le jeter, l'éliminer, le détruire ou le brûler (ce qui n'est pas sans signification symbolique : holocauste, envoûtement). On peut aussi lui accorder crédit (un pacte, une alliance scellée) ou le mépriser (quand on dénonce un chiffon ou un tigre de papier), on peut le légitimer (s'en servir comme garantie d'une alliance) ou le délégitimer (le faire passer pour un simulacre, une fiction). A l'époque de l'électronique, tout en se retirant, il hérite de toutes ces fonctions. Il n'est pas de surface d'inscription qui ne soit habitée par son spectre.

 

 

Revenant sur son travail d'écriture, Jacques Derrida constate que le thème du papier, ce sujet, n'a cessé d'habiter ses textes. Des concepts comme marque, trace, gramme, inscription, pli, surface sont liés à cette chose sensible, visible et tangible, cette chose qui engage tous les sens (vision, toucher, odorat) et les organes (oeil, main), y compris l'audition et l'oreille. Sous l'apparence d'une surface, le papier résonne, il met en oeuvre un rythme, il renvoie les échos des voix qu'il porte.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaSubjectile

EK.LEK

DerridaInternet

HL.KLL

U.PapierSubjectile

Rang = PPapierSubjectile
Genre = MK - NG