Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, l'amitié                     Derrida, l'amitié
Sources (*) : Derrida, l'alliance               Derrida, l'alliance
Jacques Derrida - ""Politiques de l'amitié", suivi de "L'oreille de Heidegger"", Ed : Galilée, 1994, pp71, 73

 

- -

Derrida, la garde

Il vaut mieux qu'entre amis l'alliance soit silencieuse; ensemble mais séparés, conjoints et dissociés, ils se taisent pour garder leur amitié

Derrida, la garde
   
   
   
Derrida, communauté Derrida, communauté
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

La philosophie, dans toute son histoire, a situé la passion amoureuse du côté de la folie et l'amitié du côté de la sagesse, du savoir et de la justice politique. Mais Nietzsche renverse cela. Il s'appuie sur la célèbre citation que Montaigne attribue à Aristote : "O mes amis, il n'y a nul amy!". Même ces sages ont reconnu qu'on n'était jamais certain de l'amitié, qu'elle est toujours porteuse d'un "peut-être". Nietzsche radicalise ce point de vue. "Ennemis, il n'y a point d'ennemis!" dit-il (Humain trop humain, I-376). Ami ou ennemi, on ne peut pas les distinguer, on ne peut jamais s'assurer de l'un ni de l'autre, on est toujours menacé par la folie. Mais l'ami peut-il le dire? Peut-il assumer cette folie, ce sans-fond abyssal, ce "peut-être"? Non. Il ne le dit pas, il garde le silence. L'amitié repose sur ce ce silence, ce secret, ce fond sans fond, ce sans-fond abyssal. Si l'ami laissait entendre la possibilité de l'erreur, de l'illusion, l'amitié ne résisterait pas. Sa responsabilité n'est pas de la dire, elle est de préserver ce "peut-être". Les amis ne se parlent entre eux que de manière aphoristique, elliptique. Mieux vaut le vide des mots, la kénose.

Il en résulte une étrange alliance entre les amis. Leur amitié ne témoigne pas du lien social, mais du secret, de la séparation, de la déliaison. Par accord tacite, ils acquiescent à la disjonction. Ils s'allient en restant dissociés, singuliers. Leur joie d'être ensemble, leur jouissance, n'est partagée que dans la solitude.

 

 

Quand on se tait, on peut se dispenser de tout faire-savoir, de toute preuve, de toute démonstration, de toute certitude, de tout calcul. Seuls comptent le témoignage, la foi, ce que Derrida appelle la fiance - une confiance énigmatique, pudique, que rien ne vient garantir, celle du "peut-être".

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaAmitie

GK.KKJ

DerridaAlliance

MF.LLM

DerridaGarde

FM.LLM

DerridaCommunaute

JH.LLK

USilenceamissecret

Rang = OAmitieAlliance
Genre = MK - NG