Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
L'époque du "peut - être"                     L'époque du "peut - être"
Sources (*) : Derrida, notre époque               Derrida, notre époque
Jacques Derrida - ""Politiques de l'amitié", suivi de "L'oreille de Heidegger"", Ed : Galilée, 1994, p94 Derrida, le virtuel

[Ce temps-ci, le contemporain, n'est ni présent, ni en rapport avec un autre temps ou avec lui-même; il est aspiré par l'espace et le temps virtuels du "peut-être"]

Derrida, le virtuel
   
   
   
Derrida, "peut - être" Derrida, "peut - être"
L'oeuvre répond du "peut-être"               L'oeuvre répond du "peut-être"    
Mutations du concept d'oeuvre                     Mutations du concept d'oeuvre    

1. Le "contemporain".

Qu'est-ce que "ce temps-ci"? Qu'est-ce que "notre époque"? Une chose qui n'a pas de nom, ne se présente jamais. Pour la décrire, Jacques Derrida recourt à une fiction qu'il dit hésitante, hypothétique, incertaine, autour de laquelle son livre, Politique de l'Amitié, est construit. Notre vie dit-il (employant la première personne du pluriel, "nous"), est absorbée, aspirée par un "peut-être". Qu'est-ce que ce "peut-être"? Un étrange concept difficile à articuler. Le "peut-être" est une modalité du possible, qui ne s'oppose ni à l'impossible, ni au virtuel. C'est un mouvement, une force insatiable qui aspire nos désirs, notre vie, nos événements. On ne peut pas le reconnaître comme tel, ni le désigner comme un moment ou un état, et pourtant c'est une expérience inouïe, toute nouvelle - nouvelle historiquement et chaque fois nouvelle. On ne peut pas le rencontrer dans la réalité, dans le présent, et pourtant il ne cesse de s'annoncer dans son imminence, son immédiateté.

Ce temps-ci, donc (le nôtre), n'est pas pleinement présent ici et maintenant (ce serait folie, dit Derrida, de le croire vivant [comme le fou vivant de Nietzsche]). Il n'est pas non plus indivisible : il ne rassemble rien, ne se prête à aucune réflexion possible. Il est unique, sans précédent, sans analogie avec un autre temps auquel il ressemblerait. Mais il n'est pas détaché de l'histoire. Une mutation radicale, datable et situable a déstabilisé les oppositions classiques et détruit les lieux rassurants à l'abri desquels un discours stable pouvait être tenu. C'est ici, aujourd'hui, que nous vivons.

 

2. Le "peut-être".

Jacques Derrida nomme "auto-téléiopoèse" la structure formelle du "peut-être", qu'il isole à partir d'un passage de Nietzsche (Par-delà bien et mal, §214) qui se termine par la phrase : Ah, si vous saviez comme cela changera vite, très vite désormais!. Nietzsche en appelle aux européens d'après-demain. Il lance une flèche vers l'avenir, vers des destinataires qu'il suppose déjà présents, aujourd'hui, mais qui ne tiennent cette présence que d'un changement encore inconnu, appelé pour l'avenir. La téléiopoèse est performative, elle transforme, produit, crée, mais ce qu'elle fait venir à terme n'est pas encore déterminé, c'est ce qui surviendra quand les destinataires l'entendront, quand le changement aura eu lieu. La flèche ouvre un questionnement, mais n'abolit pas le peut-être. Elle laisse venir du nouveau, un commencement absolu dont la décision ne vient pas d'elle, mais de l'autre.

Avec cette dimension du "peut-être", tout ce qui fait "le plus vivant de la vie" (désirs, événements, communautés) est suspendu dans son effectivité, virtualisé. L'espace, le temps, le politique, et aussi la nature, l'histoire, ne sont plus réels, mais virtuels; leur présence n'est pas effective, mais toujours imminente. N'étant reconnus que comme possibles, ils sont rendus, dans la réalité, impossibles.

 

3. Mise en oeuvre.

Jacques Derrida développe ce thème à propos de la structure de l'aimance, ce mouvement ou archi-mouvement qui peut se traduire par l'amour, la haine, l'amitié, la fraternité ou son corrélat, l'inimitié. La fraternité est l'oubli du "peut-être", tandis que l'aimance se produit en tremblant, comme décision hétéronome, don de l'autre. C'est un événement, une alliance improbable, l'expérience unique d'un "peut-être" - une sorte de folie. Si désormais, aujourd'hui, ce type d'événement vient menacer l'amour entre frères (membres d'une même famille, citoyens d'une même nation dont le choix des amis et des ennemis relève d'une tout autre logique), alors ce qui arrive est un autre genre de communauté, une communauté sans communauté.

Et sur un autre plan, c'est un autre genre d'oeuvre qui s'impose, les oeuvres qui ne dépendent ni d'un projet, ni d'un genre, ni d'un style, mais répondent du "peut-être".

 

4. Messianicité.

Cette structure contemporaine du "peut-être" est à la fois inconditionnelle et messianique. Paul Celan aura, peut-être, déjà repérée dans l'art à venir cette ouverture vers l'avenir.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Ce qui arrive peut-être, avec Nietzsche et la transmutation d'aujourd'hui, c'est le peut-être même, l'expérience inouïe, toute nouvelle, du peut-être

-

Je ne peux m'interroger sur l'époque contemporaine, "la nôtre", qu'en m'adressant à un destinataire pour lequel je suppose à l'avance, par fiction, qu'il appartient à ce "nous"

-

Vers la fin du 19ème siècle, dans un monde qui ne tient plus ensemble, une mutation livre à la folie, au chaos, les concepts organisateurs de la communauté politique

-

En impliquant d'avance le destinataire sur le mode du peut-être, certaines phrases "auto-téléiopoétiques", qui ne disent rien, font venir à terme ce qui survient

-

Aucune réponse, aucune responsabilité, n'abolira jamais le "peut-être" qui ouvre à jamais le questionnement

-

Structurellement, toute décision signifie l'autre en moi, c'est un commencement absolu qui fait exception de moi; aucune théorie du sujet ne peut en rendre compte

-

La modalité du "peut-être" est quasi-transcendantale : il suffit de construire le concept politique de l'ennemi pour que, virtuellement, la communauté soit instituée

-

Unis par un lien testamentaire (fidélité à la mémoire des morts et aux spectres des pères), les frères ne peuvent penser une vérité qu'en oubliant le "peut-être"

-

Avec la dissolution des concepts classiques d'ennemi, de politique, d'hostilité, s'ouvre une bouche béante, sans voix, qui hurle dans le fond sans fond du chaos d'aujourd'hui

-

Jacques-Elie Derrida est celui qui annonce la téléiopoèse, cette structure messianique

-

A condition de s'ouvrir en tremblant au battement de coeur du "peut-être", l'aimance peut se produire comme décision hétéronome, don de l'autre

-

L'amitié, c'est (peut-être) la communauté de ceux qui n'ont pas de communauté

-

[Aujourd'hui, l'oeuvre doit répondre du "peut-être"]

-

L'essence minimale du judaïsme, dont la judéité porte peut-être encore la promesse, est l'ouverture de l'avenir

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
   
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
CtpPeutEtre

AA.BBB

DerridaCtp

CD.LLK

DerridaVirtuel

ID.LII

DerridaPeutEtre

ME.LLM

OeuvrePeutEtre

DE.LLK

ArchiOeuvreMutations

EC.LLK

CCtp_CtpPeutEtre

Rang = NCtpPeutEtre
Genre = -