Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
L'oeuvre répond du "peut-être"                     L'oeuvre répond du "peut-être"
Sources (*) : L'époque du "peut - être"               L'époque du "peut - être"
Pierre Delain - "Pour une œuvrance à venir", Ed : Guilgal, 2011-2016, Page créée le 23 novembre 2014

 

-

Derrida, "peut - être"

[Aujourd'hui, l'oeuvre doit répondre du "peut-être"]

Derrida, "peut - être"
   
   
   
L'oeuvre derridienne, vaccin contre le pire L'oeuvre derridienne, vaccin contre le pire
Du mal radical aux inconditionnalités               Du mal radical aux inconditionnalités    
Mutations du concept d'oeuvre                     Mutations du concept d'oeuvre    

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

logo

 

Jacques Derrida n’aime pas beaucoup les notions d’époque ou de période historique - qui présupposent un mouvement linéaire de l'histoire. Il préfère se servir du mot «aujourd’hui». "Aujourd'hui" est une date qui s'inscrit dans plus d'une histoire, plus d'une tradition et plus d'une généalogie. Mais à propos d'un certain thème, il semble faire exception à cette réticence. Le thème est le "peut-être", et l'exception se trouve dans les pages 93-95 de «Politique de l’amitié», où l'on peut lire une chronologie et une théorie du contemporain. Il faut, dit-il alors, aujourd'hui, s'inscrire dans une logique du "peut-être" inaugurée vers la fin du 19ème siècle (Mallarmé, Nietzsche). Ce "il faut" n'est pas anodin. C'est plus qu'un conseil, plus qu'un impératif : un principe, une inconditionnalité.

 

1. Ce temps-ci, le temps du peut-être.

cf : [Ce temps-ci, le contemporain, n'est ni présent, ni en rapport avec un autre temps ou avec lui-même; il est aspiré par l'espace et le temps virtuels du "peut-être"] §1.

 

2. Une structure formelle.

cf : [Derrida, auto-téléiopoèse, "peut-être"] §1 et 2.

 

3. Une oeuvre qui réponde du "peut-être".

cf : [Derrida, auto-téléiopoèse, "peut-être"] §6.

cf : [Ce temps-ci, le contemporain, n'est ni présent, ni en rapport avec un autre temps ou avec lui-même; il est aspiré par l'espace et le temps virtuels du "peut-être"] §2 et 3

L'oeuvre, aujourd'hui, serait le lieu d'un rapport privilégié au "peut-être". Ce rapport, en lui-même, n'est pas une nouveauté. Il y a toujours eu des mises en oeuvre du peut-être. Le nouveau, c'est l'obligation, la nécessité de la prendre en compte pour être digne du nom d'oeuvre. Pour Walter Benjamin, l'oeuvre d'art n'a de valeur que si elle frémit des réflexes de l'avenir. L'oeuvre d'aujourd'hui devrait répondre d'une obligation inouïe, l'ouverture de l'avenir.

 

4. Une mise en oeuvre des inconditionnalités.

cf : [Derrida, auto-téléiopoèse, "peut-être"] §5.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

[Derrida, auto-téléiopoèse, "peut-être"]

-

[Derrida, aujourd'hui, le contemporain]

-

[Ce temps-ci, le contemporain, n'est ni présent, ni en rapport avec un autre temps ou avec lui-même; il est aspiré par l'espace et le temps virtuels du "peut-être"]

-

[L'oeuvre d'art n'a de valeur que dans la mesure où elle frémit des réflexes de l'avenir]

-

L'axiome de la déconstruction, ce à partir de quoi elle s'est toujours mise en mouvement, c'est l'ouverture de l'avenir

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Delain
OeuvrePeutEtre

AA.BBB

CtpPeutEtre

PE.LLO

DerridaPeutEtre

SD.LLK

OeuvrePrincipe

TJ.LLF

MalRadIncond

EP.LLM

ArchiOeuvreMutations

EE.LEE

CP_OeuvrePeutEtre

Rang = NoeuvreCtp
Genre = -