Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, l'amitié                     Derrida, l'amitié
Sources (*) : Au - delà du souverain, un concept "unheimlich"               Au - delà du souverain, un concept "unheimlich"
Jacques Derrida - ""Politiques de l'amitié", suivi de "L'oreille de Heidegger"", Ed : Galilée, 1994, p210

 

Montaigne et La Boetie -

Derrida, le politique

Une amitié au-dessus des lois, au-delà du principe politique, ne répondrait plus devant aucune autre instance qu'elle-même, elle se placerait au-dessus de la justice

Derrida, le politique
   
   
   
Derrida, le pouvoir, le souverain Derrida, le pouvoir, le souverain
Derrida, la loi, le droit               Derrida, la loi, le droit  
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Quand Montaigne analyse l'amitié parfaite, souveraine et maîtresse ("qui possede l'ame et la regente en toute souveraineté"), qu'il oppose aux amitiés communes (celles qui dépendent soit de la beauté, soit de la libéralité [du désir], soit de la paternité, soit de la fraternité, soit d'autre chose), il insiste sur son caractère exceptionnel et indivisible. Dans le couple d'amis, on se donne tout entiers l'un à l'autre sans mesure ni réciprocité. Cet échange électif, singulier, n'implique ni reconnaissance, ni devoir, ni dette. Il n'est concevable qu'à deux (une seule âme logée en deux corps, aurait dit Aristote selon Diogène Laërce) ou dans certains cas, rares, à un petit nombre. L'amitié n'est pas généralisable. On ne peut ni la prévoir, ni la programmer, ni légiférer à son sujet (c'est une décision passive, inconsciente, décision de l'autre en soi). Sa loi n'est pas seulement hétérogène aux lois politiques, elle est hétérogène à toute loi. Chaque fois unique, elle est un genre à elle seule. Elle ne peut entrer dans aucune généalogie, ne se soumettre à aucun idéal, pas même celui de la justice.

Montaigne et La Boëtie.

 

 

Et pourtant la collectivité garde la mémoire des amis célèbres. L'amitié caractérise les bons législateurs, les hommes vertueux et civiques. Pourquoi? A cause justement de son caractère exceptionnel. L'amitié étant au-dessus de la politique, elle n'est pas soumise aux calculs ni aux intérêts, elle transcende le droit. Ne répondant que d'elle-même, au-delà du principe politique, elle peut être au principe de la politique. C'est paradoxalement son apolitisme (sa dimension vertueuse, éthique) qui la rend hautement politique. C'est son inconditionnalité qui l'oblige à rendre compte de la raison.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaAmitie

JF.LLE

CelanSouverain

QG.KKJ

DerridaPolitique

KD.LKD

ProSouverain

HG.LTT

DerridaLoi

RJ.KKK

UAutorefamitie

Rang = NPolAmitieAudessus
Genre = MR - IA