Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, l'amitié                     Derrida, l'amitié
Sources (*) : Derrida, marque, re - marque, itérabilité               Derrida, marque, re - marque, itérabilité
Jacques Derrida - ""Politiques de l'amitié", suivi de "L'oreille de Heidegger"", Ed : Galilée, 1994, pp243-244

 

Bearded Fugger (anonyme) -

Derrida, l'adresse

La destinerrance d'une phrase, c'est qu'elle s'adresse chaque fois à un seul - mais il est impossible qu'elle ne s'adresse qu'à un seul, elle s'adresse à plus d'un

Derrida, l'adresse
   
   
   
Derrida, singularités Derrida, singularités
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Jacques Derrida développe ce thème de l'adresse à propos de la phrase que Diogène Laërce attribue à Aristote : O philoi, oudeis philos, qu'on peut traduire, selon la version canonique : O mes amis, il n'y a nul amy (un appel à l'autre), ou en se repliant sur une version plus probable : Celui qui a trop d'amis n'en a aucun (un constat). Dans les deux cas, il faut que cette phrase s'adresse à quelqu'un, un autre comme tel. D'un côté, un seul auditeur (ou lecteur, ou destinataire) suffirait pour que l'appel soit entendu. Mais d'un autre côté, comme toute trace, cette phrase est itérable, elle peut être énoncée dans un autre contexte, entendue par d'autres. Le contexte dans lequel cette phrase est prononcée étant insaturable (impossible à déterminer complètement), cet autre est indéterminé. Il est toujours possible qu'il y ait "plus d'un" destinataire. La destinée de la phrase est d'être destinerrante.

Le destinataire de la phrase aristotélicienne est un ami. On a toujours le désir d'un ami unique, d'un lien indivisible avec un seul ami. Mais du fait de la structure de la phrase (l'itérabilité de la trace), il n'y a jamais un seul ami. La phrase peut être répétée, l'amitié singulière peut proliférer. La phrase porte à la fois le fini et l'infini en elle. Citation de Derrida (p244) : "Cette multiplicité rend inévitable la prise en compte du politique, depuis le fond même du secret le plus secret". L'amitié est politique car elle aussi est affectée par la destinerrance : elle ne s'adresse qu'à un seul (l'ami), mais elle s'adresse aussi à plus d'un (l'autre de la communauté politique).

 

 

Ainsi la politique de l'amitié derridienne est-elle étroitement liée à sa théorie de l'acte de langage (itérabilité, performatif).

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaAmitie

PB.KKL

DerridaMarque

MH.KKJ

DerridaAdresse

DF.LFF

DerridaSingul

EK.LEK

UAmitieAporie

Rang = NAmitiePolitique
Genre = MR - IA