Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
"Je suis mort", commencement derridien                     "Je suis mort", commencement derridien
Sources (*) :              
Jacob Rogozinski - "Cryptes de Derrida", Ed : Lignes Ed., 2014, pp65-66

 

- -

L'auto-affection derridienne est toujours habitée par une hétéro-affection plus vieille, plus originelle qu'elle

   
   
   
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Pour Derrida, l'auto-affection est une structure universelle de l'expérience, l'autre nom de la vie. Mais dans cette épreuve de la vie, ce qui est originel n'est pas l'affection de soi par soi (je me touche, je m'entends parler), mais l'affection de soi par l'autre. "Le même n'est le même qu'en s'affectant de l'autre, en devenant l'autre du même" (La voix et le phénomène, p95); "L'hétéro-affection la plus irréductible habite - intrinsèquement - l'auto-affection la plus close" (La vérité en peinture, p56). Pour Jacob Rogozinski, ce primat de l'accueil de l'autre fait de l'auto-affection derridienne une illusion, et de l'assertion "Je suis vivant", un fantasme. La vie ne serait qu'un leurre qui dissimule une autre altérité, l'altérité de l'autre qui peut prendre différents noms, par exemple le passé ou la mort. Toute affection de soi-même peut se transformer en auto-infection, auto-destruction, selon un mécanisme d'auto-immunité.

[Curieuse affirmation, qui laisse entendre que la vie serait homogène, qu'il n'y aurait pas d'altérité en elle. Si l'auto-affection n'est pas une illusion, si elle déclenche un mouvement, c'est justement parce qu'en se répétant (itération), elle s'altère].

 

 

Dans cette analyse, Derrida s'appuie sur Lévinas, Blanchot, Freud. Pour ces deux derniers, toujours selon Rogozinski, la vie ne serait qu'un détour provisoire, un pli interne, un jeu de la mort avec elle-même, ce qui conduirait Derrida à préférer la mort à la vie, à s'enfermer dans une survivance comme impossible deuil de soi, revenance spectrale, y compris quand il affirme préférer la vie ou privilégier la survie.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Rogozinski
JeSuisMortDevise

HT.LLK

UHeteroAffection

Rang = NMortHeteroAffec
Genre = MK - NG