Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, le mal radical                     Derrida, le mal radical
Sources (*) : Derrida, jugement, décision               Derrida, jugement, décision
Jacques Derrida - ""Politiques de l'amitié", suivi de "L'oreille de Heidegger"", Ed : Galilée, 1994, p247

 

- -

Derrida, responsabilité(s)

Une décision déterminée par un savoir ou une théorie, même précédée de toute la science ou la conscience possibles, se transformerait en application irresponsable d'un programme

Derrida, responsabilité(s)
   
   
   
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Commentant sa tentative de proposer une nouveau concept du politique dans Politiques de l'amitié, Jacques Derrida fait observer qu'il y aurait une tentation, une tentation trop belle, qui serait de tenir cette tentative pour une assurance, un programme. Or c'est justement ce à quoi il s'agit de résister. L'événement de l'amitié, la décision de l'amitié, sont suspendus à un peut-être, qui est ce sur quoi on ne peut rien fonder. Il n'y a donc pas de savoir, pas de théorie, pas de science, pas de conscience possibles de l'amitié : elle arrive, voilà tout (ou elle n'arrive pas). Et pourtant il (Derrida) cherche à penser l'amitié, il s'adresse à l'autre, au lecteur, pour qu'il l'entende à propos de l'amitié. Il le fait en se méfiant de lui-même, en reconnaissant que son désir ou sa volonté de mettre en avant l'amitié pourrait ne pas être comprise, ou être mal comprise, c'est-à-dire ici : transformée en un programme.

L'amitié est toujours une attente, une promesse, une prière. Sa responsabilité, c'est d'ouvrir à un avenir digne de ce nom (incalculable, imprévisible). Hantée par l'échec, elle ne se contente jamais de ce qui est, d'une position qui pourrait être définitivement bonne et acquise. Il en est ainsi, selon Derrida, de toute décision : il ne peut y avoir en elle de responsabilité que dans le saut, dans l'événement toujours autre, hétérogène à tout savoir.

 

 

Une décision calculable serait comme une amitié calculable : dérisoire et irresponsable.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaMalRadical

JG.LLK

DerridaJugement

LE.LLE

DerridaResponsabilite

DH.KLJ

UDecisionProgramme

Rang = MDecisionProgramme
Genre = MK - NG