Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Corpus derridien, l'énigme de l'oeuvre                     Corpus derridien, l'énigme de l'oeuvre
Sources (*) : Derrida, l'art, l'oeuvre               Derrida, l'art, l'oeuvre
Jacques Derrida - "Genèses, généalogies, genres et le génie - Les secrets de l'archive", Ed : Galilée, 2003, p84

 

- -

Derrida, l'archive

Une oeuvre requiert des "axiomes d'incomplétude" : sa loi, son mal d'archive, c'est qu'elle n'est réductible à aucun corpus archivable, en aucun lieu déterminé

Derrida, l'archive
   
   
   
Oeuvre archivée, anarchivante Oeuvre archivée, anarchivante
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Il est rare que Derrida se réfère, dans ses écrits, à la logique formelle. C'est pourtant ce qu'il fait dans Genèses, généalogies, genres et le génie, justement à propos de la question du corpus :

"Retour final à ma citation du prière d'insérer de Manhattan, au point où je l'avais interrompue. On y voyait déjà se multiplier les paradoxes toponymiques et topologiques qui viennent compliquer cette sorte de théorie des ensembles appelée par le corpus archivable d'Hélène Cixous. Ce que je nomme désormais corpus comportera des oeuvres publiées au titre de la littérature et des textes de toute sorte qui ne sont ni dépendants ni indépendants de l'oeuvre littéraire stricto sensu et comme telle. Une théorie des ensembles de ce corpus devrait requérir ce qu'on pourrait considérer comme des axiomes d'incomplétude, un système dont la détermination reste insaturable dès lors que l'appartenance d'un élément à un ensemble n'exclut jamais l'inclusion de cet ensemble même (le plus grand) dans l'élément qu'il est censé contenir (le plus petit)" (pp83-84).

Dans cette référence à la logique, Derrida semble combiner le paradoxe de Russel et les théorèmes d'incomplétude de Gödel. Appliqués au "corpus archivable" d'Hélène Cixous, dont on peut dire, paradoxalement, que (1) il inclut l'oeuvre et il est inclus en elle (2) étant insaturable [ne pouvant être réduit à une liste finie d'éléments constitutifs], il peut toujours conduire à des propositions indécidables, ces théorèmes conduisent à souligner l'impossibilité de délimiter un corpus de l'oeuvre. Si l'élément le plus petit du corpus peut l'englober, alors l'inadéquation entre l'oeuvre et le corpus est irréparable. C'est ce que Derrida appelle le "mal d'archive" de la bibliothèque.

On peut s'interroger sur les raisons pour lesquelles, dès La loi du genre (conférence de juillet 1979 publiée dans Parages), Derrida parle d'"axiome de non-fermeture ou d'incomplétude" (p245) alors que, chez Gödel, le théorème n'est pas affirmé comme un axiome, mais résulte d'une démonstration. Ce mot, "axiome", est réutilisé dans la citation de Genèses, généalogies, genres et le génie rapportée ci-dessus.

 

 

S'il s'agit d'un axiome, alors c'est l'oeuvre elle-même qui requiert l'incomplétude. Il faut qu'elle déborde les limites entre lesquelles elle est confinée, et si l'injonction n'était pas en elle (si l'injonction n'était pas axiomatique), alors ce ne serait pas une oeuvre. C'est bien ce que suggère Hélène Cixous quand elle insiste sur les différentes modalités de l'"avant-oeuvre" :

"Tout se passe dans l'avant-oeuvre, saison préhistorique où les personnages épris des grands auteurs morts se voient déjà en rêve devenus livres, volumes, s'approchent de l'"Oeuvre" rêvée à pas de loups, à pas de fous (...) Là-dessus, entre le troisième personnage de cette tempête : les Lettres, préhistoire de toute littérature, oeuvre supplémentaire, ou plutôt manoeuvre (Hélène Cixous, in Prière d'Insérer de Manhattan, non cité par Derrida).

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
CorpusOeuvre

CD.LLK

DerridaArt

RE.LER

DerridaArchive

NI.LHI

ArchiOeuvreArchive

LM.LLM

UCorpusGodel

Rang = OOeuvreIncompletude
Genre = MK - NG