Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Penser l'au - delà de la cruauté                     Penser l'au - delà de la cruauté
Sources (*) : Derrida, inconditionnalités, principes inconditionnels               Derrida, inconditionnalités, principes inconditionnels
Jacques Derrida - "Etats d'âme de la psychanalyse - Adresse aux Etats Généraux de la Psychanalyse", Ed : Galilée, 2000, pp39-40

 

Meditation (Stan Brakhage, 1989) -

Derrida, le pouvoir, le souverain

Quand arrive l'autre scène, indéchiffrable, elle excède tout énoncé performatif, tout principe de plaisir et de réalité, toute pulsion de pouvoir et peut-être toute pulsion de mort

Derrida, le pouvoir, le souverain
   
   
   
Derrida, Freud, la psychanalyse Derrida, Freud, la psychanalyse
Au - delà du souverain, un concept "unheimlich"               Au - delà du souverain, un concept "unheimlich"  
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

On ne sait si Derrida prend au sérieux les "Etats Généraux de la Psychanalyse" ou s'il s'en moque un peu, s'il ne met pas un peu de dérision dans ces propos (d'ailleurs, les Etats généraux sont devenus, dans le titre, des "états d'âme", comme si les trois années de préparation de cette rencontre ne devaient conduire qu'à une sorte de bulle). Mais cela n'affecte ni la radicalité ni la gravité de sa construction théorique. Il tient à être "à la hauteur" de ce qui pourrait être un événement, sur le modèle des Etats Généraux de 1789 : un événement absolument inattendu, impossible, excessif, digne de ce nom. Comment laisser venir une autre parole, au-delà du "je peux", c'est-à-dire au-delà de ce qui est possible dans le cadre des conventions déjà légitimées? C'est impossible. Aucun metteur en scène ne peut prévoir et programmer ce qui pourrait arriver au-delà de ces principes (de plaisir et de réalité) et de ces pulsions (de pouvoir et de mort) dont parle Freud. Et pourtant, selon Derrida, c'est bien ce qui est à l'oeuvre dans l'organisation de ces Etats généraux. Pourquoi? Le devoir originaire du psychanalyste est de porter aussi loin que possible son analyse, ce qui l'oblige à laisser venir, sans contrôle et sans alibi, ces forces secrètes, pour lui-même, et aussi pour la psychanalyse en général. Alors, s'il dit "je", une autre scène peut venir.

 

 

L'autre scène, c'est celle de forces, pulsions, désirs, qui sont secrètement au travail, au-delà de toute mise en scène, visibilité ou phénoménalité (p41). Ces forces que Freud a découvertes, dont il a tenté de décrire et de définir l'économie, ce sont ces forces qui, avec les mutations en cours dans le monde, pourraient, grâce à l'appel des organisateurs (le performatif), excéder cet appel.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
TacheIncond

GG.LGG

DerridaIncond

ME.LME

ProSouverain

MQ.LLK

DerridaFreud

NM.KKJ

CelanSouverain

RG.LKK

UArriveExces

Rang = LLPerformAudela
Genre = MK - NP