Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, Freud, la psychanalyse                     Derrida, Freud, la psychanalyse
Sources (*) : Le tout autre du principe de plaisir               Le tout autre du principe de plaisir
Jacques Derrida - "La carte postale, de Socrate à Freud et au-delà", Ed : Flammarion, 1980, p297

 

Avec l'oeuf (Klee, 1917) -

Derrida, plaisir, jouissance

L'hypothèse de l'"athèse" chez Freud, c'est que la structure de son texte, sa spéculation, ne correspond à aucun genre, aucun concept concevable, aucun modèle préétabli

Derrida, plaisir, jouissance
   
   
   
L'oeuvre, au - delà du performatif L'oeuvre, au - delà du performatif
Oeuvre, scène d'écriture               Oeuvre, scène d'écriture  
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Dans Au-delà du principe de plaisir, Freud revendique ou annonce un type de "spéculation" spécifiquement psychanalytique, ni philosophique, ni métaphysique. Il est question de la vie et de la mort, du plaisir et du déplaisir, de la répétition. Pour aborder ces thèmes, ce qu'il présente n'est pas une théorie de type classique. Il n'est question ni de science, ni de mythologie ou de poésie. Même s'il utilise partiellement certains modèles, certains codes, il les déborde. L'hypothèse de Derrida (qui est elle-même une athèse), c'est que le discours de Freud est performatif (p292), mais que ce que cet acte accomplit, sa singularité, son originalité, c'est que, en excluant toute convention préétablie ou présupposée, elle atteste d'une théorie qui répond d'un inanalysé chez Freud (ou d'un ininscriptible). Cette théorie, dont Freud dit au début du texte qu'elle existe, s'invente au fur et à mesure. Que faut-il encore croire des topiques précédentes? Faut-il encore confirmer l'autorité du principe de plaisir? En quoi consiste le plaisir, si parfois il peut être représenté par un déplaisir? Peut-on encore privilégier le point de vue économique, un rapport entre deux quantités? Peut-être, mais avec ce texte une nouvelle décision se prend, celle d'ouvrir une nouvelle problématique, un nouveau questionnement.

Pour Derrida, ce que fait Freud (et qu'il fait lui-même), c'est de s'intéresser à la spéculation comme telle. Il ne se contente pas de spéculer, il parle de la spéculation, c'est aussi son thème. Il "en fait l'objet oblique de son discours" (Derrida, p304). Ce texte est un détour interminable, qui va au-delà de ce qu'il dit.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaFreud

IP.LLI

InsuPrincipeDePlaisir

CH.LLD

DerridaPlaisir

FD.LDF

ArchiOeuvrePerformatif

PE.LLK

AOSceneEcrit

KG.LLK

UFreudAthese

Rang = NFreudAtheseC
Genre = MR - IA