Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, la stricture                     Derrida, la stricture
Sources (*) : Le tout autre du principe de plaisir               Le tout autre du principe de plaisir
Jacques Derrida - "La carte postale, de Socrate à Freud et au-delà", Ed : Flammarion, 1980, p420

 

Stricture manuelle -

Derrida, Freud, la psychanalyse

Pour Freud, la fonction de stricture la plus originelle de l'appareil psychique est le lien (binden) : serrer, bander, maîtriser, poser, suppléer, substituer, envoyer un représentant

Derrida, Freud, la psychanalyse
   
   
   
               
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Il est beaucoup question de stricture dans ce texte que Jacques Derrida a consacré à l'Au-delà du principe de plaisir, de Freud. Stricture, c'est le mot qu'il choisit pour interpréter le binden freudien : l'opération qui consiste à lier les énergies, que Freud attribue à l'appareil psychique. Avec ce mot, "stricture", Derrida introduit une série de glissements : il ne s'agit pas seulement de lier, mais de bander, avec toute l'ambiguité érectile de ce mot, de serrer, d'enchaîner les énergies libres. Freud suppose que tout cela se fait au service du plaisir : les énergies liées sont dangereuses, elles sont porteuses d'excitations, de tension. Si le plaisir équivaut à la chute de l'énergie, il faut les inhiber, les interdire, les remplacer, les acheminer. Il faut envoyer à leur place un représentant. La stricture n'est pas simplement un serrage à reprendre toujours encore, à renouveler, c'est aussi une fonction transformatrice, une fonction d'acheminement. On voit, dans cette définition, tout ce qui sépare la stricture de la structure. La première est une liaison stricte, mais dynamique, tandis que la seconde immobilise. La première est disséminante, elle peut être affectée par l'autre de manière imprévisible, sans finalité préétablie, tandis que la seconde revient toujours à son point de départ.

"Lier, c'est donc aussi détacher, détacher un représentant, l'envoyer en mission, libérer une missive pour accomplir, à destination, la destinée de ce qu'elle représente. Effet de poste. De facteur préposé à l'acheminement." (La Carte postale, p420).

 

 

Qu'est-ce qui, chez Freud, est ainsi lié, garrotté? Un facteur X qu'on ne peut pas saisir comme tel. Ce qu'on appelle "plaisir" [mais, au fond, on pourrait l'appeler autrement] ne se donne que par des Ersatz, des représentants. On ne s'adresse à lui que par effet postal, et on ne peut le nommer, le positionner, sans remplacement ou détachement.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaStricture

DD.LLK

InsuPrincipeDePlaisir

LE.LLK

DerridaFreud

GS.LKK

UStrictureBinden

Rang = NStrictureBinden
Genre = MK - NP