Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, le dégoût, le vomi                     Derrida, le dégoût, le vomi
Sources (*) : "Je m'éc." (Glas) m'auto - affecte               "Je m'éc." (Glas) m'auto - affecte
Jacques Derrida - "Points de suspension, Entretiens", Ed : Galilée, 1992, p49

 

Anatomie d'Aphrodite, panneaux lateraux (Klee, 1915) -

Glas, le secret

Ce qui rassemble le texte de "Glas", c'est tout ce que les appareils défensifs tendent à exclure, à vomir ensemble

Glas, le secret
   
   
   
               
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Le programme paradoxal de Glas, son système, c'est de faire surgir, dans les effets de lecture, ce qui est absolument inanticipable, radicalement hors de vue, une chose aveugle, sourde, une chose qui n'est pas, une chose privée de langage. Cela implique, selon Derrida, une "précision de principe" :

" Quand je dis que Glas travaille aussi sur "l'effet de lecture", j'entends en particulier qu'il fait l'un de ses thèmes principaux de la réception (assimilation, digestion, absorption, introjection, incorporation) ou de la non-réception (exclusion, forclusion, rejet et encore, mais cette fois comme expulsion intestine, incorporation), donc du vomissement interne ou externe, du travail-du deuil et de tout ce qui vient ou revient à dégueuler. Mais Glas ne traite pas seulement de ces thèmes, il se propose d'une certaine manière à toutes ces opérations" (p48).

L'un des thèmes de Glas, c'est ce qui est irrecevable dans un texte, et qu'y a-t-il de plus irrecevable que le dégueuli (le dégueuli vers l'extérieur, mais aussi vers l'intérieur, incorporé). Là "où "je" ne suis pas, je ne reviens(t) pas", écrit-il, "juste où il faut pas", là où ça indispose, là où, hors du champ, ça n'est pas calculable, c'est là qu'il faut viser. C'est un champ complexe, sans unité, dont le seul lieu de rassemblement est qu'ils "s'entendent à exclure ensemble". Ils ont envie de vomir, mais le vomi qu'ils rejettent, ils le gardent d'une certaine façon dans la gorge, ils l'aiment. Il reste "comme autre, ni-avalé-ni-rejeté", "ni-reçu-ni-expulsé".

Qu'est-ce qui pousse Derrida à faire ça? Il n'en sait rien, mais "c'est ça qui l'intéresse et le travaille" (p50). C'est ce qu'il fait sur le mode de la dissémination, c'est-à-dire de ce qui ne revient pas au père (ne lui revient pas à lui). Nul ne peut se réapproprier Glas. Les analyses, les critiques, les références, les influences constatées, ce sont des réappropriations, des évitements, des résistances, des dénégations. Il s'agit d'autre chose, d'un autre dehors qui pourrait produire un autre lecteur, "encore inexistant" (p51).

 

 

Citation : "L'"indispositif" doit s'approcher d'un point de soudure, de ce lieu vers lequel tendent, pour se souder provisoirement ensemble, machine de l'être, machine socio-politique, machine éditoriale (avec ses normes techno-économiques de fabrication, de diffusion, de stockage, etc.), machine universitaire (avec ses types de discours, de transmission, de déchiffrement, de réapplication), machine journalistique (apparemment la plus importante dans les processus de marketing, de réception ou de rejet, mais je crois aujourd'hui plus spectaculairement qu'effectivement puissante), machine théorique (agencement systémique des discours, procédures de sélection et d'exclusion des concepts ou des chaînes conceptuelles), toutes ces machines à lire (ou pas) produisant, autour du foyer de la plus grande concentration (parfois un individu, un nom, un groupe, une école, un consortium éditorial, un mouvement) une agglomération de "clientèles"" (p49).

Ce que ces clientèles et ces machines ont en commun, selon Derrida (bien que ça ne fasse pas communauté), c'est ce qu'elles tendent à exclure, à vomir ensemble. C'est cela, qui n'a pas de nom, qui s'écrit dans le texte qu'il signe - comme s'il fallait que cela soit écrit, et que cette écriture soit aussi une sorte de machine (un "quoi" plutôt qu'un "qui").

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaDegout

MD.LLD

GlasAutoAff

DH.KKD

GlasSecret

IM.LIM

UGlasDefenseVomir

Rang = RGlasExclusionVom
Genre = MR - IA