Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, le phallus, phallocentrisme                     Derrida, le phallus, phallocentrisme
Sources (*) : Glas, Hegel et les Juifs               Glas, Hegel et les Juifs
Jacques Derrida - "Glas", Ed : Galilée, 1974, pp55ai-56ai

 

Tete de Gorgone decapitee (Anonyme, vers 1600) -

Derrida, Hegel

Selon Hegel, le Juif circoncis est comme la tête de Méduse qui transforme en pierre tout ce qu'elle regarde ; une pure castration, sans relève possible

Derrida, Hegel
   
   
   
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Dans un passage de L'esprit du judaïsme [p75 de l'édition en Livre de Poche], Hegel compare le "matérialisme" des Juifs à la tête de la Gorgone, qui transformait tout en pierre [voir citation ci-contre]. S'il fait appel à une figure de la mythologie grecque étrangère aux Juifs dans ce développement sur le judaïsme, c'est pour illustrer l'idée que, pour les Juifs, "tout est matière, une matière dénuée d'amour et de droit, quelque chose de maudit que, dès qu'on en a la force, on traite en la remettant à sa place sitôt qu'elle veut bouger" [voilà une affirmation si brutale qu'elle ne s'embarrasse d'aucune preuve].

Ce fragment sur la Gorgone suit de peu le passage où Hegel évoque la circoncision d'Abraham ("il tenait fermement à son isolement, et il le souligna par une particularité corporelle qu'il imposa aussi à sa descendance", p73) et s'indigne de la possibilité du sacrifice d'Isaac ("la certitude du sentiment que cet amour n'était aussi fort qu'il ne lui laissât la possibilité d'abattre de sa propre main son fils chéri, p74).

Selon l'interprétation proposée par Derrida, si, sous la plume de Hegel, ce peuple-tyran pétrifie, s'il transforme tout en pierre, s'il est incapable de rencontrer l'amour et de voir la beauté, c'est parce que, pour Hegel, il symbolise la castration, cette structure irréductible, impossible à intégrer dans la marche de l'esprit.

Citation de Hegel où la tête de la Gorgone est citée entre crochets : "C'est ainsi que les fils de Jacob vengèrent avec une abomination satanique l'offense faite à leur soeur que les Sichémites cherchaient à réparer avec une bonté exemplaire : de l'étranger s'était introduit dans leur famille, avait voulu entrer en relation avec eux et ainsi détruire leur isolement. En dehors de l'unité infinie à laquelle rien ne peut avoir part sinon eux, les préférés, tout est matière - la tête de la Gorgone transformait tout en pierre -, une matière dénuée d'amour et de droit, quelque chose de maudit que, dès qu'on en a la force, on traite en la remettant à sa place sitôt qu'elle veut bouger".

 

 

Dans ces deux pages, Jacques Derrida recopie presque intégralement le texte de Freud La tête de Méduse (Oeuvres complètes, Vol XVI, p164). Mais, précise-t-il, la pire horreur n'est pas de donner un sens au phallus, c'est de prendre acte de son absence totale de sens. Le phallus n'a ni lieu, ni trajet, ni signification, ni aucune possibilité de relève, et c'est cela qui fait horreur à Hegel.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaPhallus

YI.LLK

GlasJudHeg

GL.LLK

DerridaHegel

JF.LLK

VHegelMeduse

Rang = WHegelJuifsMeduse
Genre = MK - IA