Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, le phallus, phallocentrisme                     Derrida, le phallus, phallocentrisme
Sources (*) : "Je m'éc." (Glas) m'auto - affecte               "Je m'éc." (Glas) m'auto - affecte
Jacques Derrida - "Glas", Ed : Galilée, 1974, pp74b-80b

 

Carte postale, vers 1900 -

Comme un collier ou une toison, "Glas" fait proliférer les marges où se dissimulent coupure, domination, castration, au prix d'un "Je m'écarte", "Je m'écrase", qui est aussi castration

   
   
   
               
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Harcamone, personnage de Genet, est condamné à mort. Depuis longtemps, il s'est préparé à l'exécution. Sur son cou est dessiné un collier (le collier de la Toison d'Or), un trait qui fait partie du corps et "assigne au bourreau la ligne de partage" - pour la guillotine. C'est Derrida qui compare cette décollation (circoncision ou castration, dit-il) au partage entre deux textes. Sur le marché de la littérature, on y croit, à ce partage, on prépare des colliers pour que les textes soient séparés les uns des autres. On délimite, on découpe, on domine, on se fie aux noms propres pour fixer la règle. Mais de qui, de quoi a-t-on peur? La loi du texte n'est pas dans cette séparation, elle est dans l'autre. On ne coupe pas selon le trait, on laisse proliférer les marges (c'est ce dont rêve Harcamone, et c'est pourquoi il préférerait qu'on l'exécute endormi). Toujours plus de marge, plus de cadre, un collier plus proliférant. C'est pourquoi dans Glas Jacques Derrida n'écrit pas qu'un texte, mais deux (plus les marges). C'est l'acte même d'écrire qui est divisé, et aussi le désir inconscient.

Mais cette opération de démultiplication des marges a un coût (p75b, 77b), impossible à amortir : la perte du "je", de la signature, du nom. Elle empêche la délimitation, le découpage, la domination de textes distincts (la castration), mais du coup on ne sait plus où est la tête et le corps.

"Mais vous ne pouvez vous intéresser à ce que je fais ici que dans la mesure où vous auriez raison de croire que - quelque part - je ne sais pas ce que je fais (j'exclus quelque chose et m'en exclus : un "je m'écarte", ou "je m'écrase"). Ni ce qui s'agit ici. Et s'égale à s'échafauder" (Glas p76b).

 

 

La poison publienne "entoure le cou, le con, la verge, l'apparition ou l'apparence d'un trou en érection", écrit Derrida (Glas p78b). C'est donc le trou qui, selon lui, est en érection. Le trou est un volcan, noir et profond, un gouffre crachant, tourne en dérision tout ce qui peut se dire de la vérité.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaPhallus

HH.LLK

GlasAutoAff

FI.LLK

UGlasCastrationMarges

Rang = RGlasMargesProl
Genre = MK - NP