Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
                   
Sources (*) :              
Jacques Derrida - "Glas", Ed : Galilée, 1974, pp114-118b

 

Philippe Petit in "Man on Wire" (James Marsh, 2008) -

Il faut que le funambule risque la mort et la chute, qu'il s'érige, qu'il fascine, pour que la gloire revienne au fil qui l'aura porté

   
   
   
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Sur la colonne b, Jacques Derrida renvoie à l'étonnant texte de Jean Genet écrit lui aussi en double colonne (l'une à la deuxième personne du singulier et l'autre à la troisième), Funambule. Pourquoi faut-il que le funambule risque à chaque instant sa vie? Pour qui? Pour que le fil d'acier, seul élément solide, fasse tenir une certaine structure qui exige ce risque, cette mort violente attendue, prévue, peut-être espérée, mais jamais certaine. "Tout cela ne tient qu'à un fil" dit Derrida dans la colonne a, à propos de la Sittlichkeit hegelienne. Car il s'agit de cela. Jean Genet l'explique à la fin de son texte. Il ne donne aucun conseil au funambule, mais il pose une question d'éthitique. Sa plus grande gloire, il l'atteindra le jour de sa chute et elle ne sera pas pour lui, elle sera pour ceux qui le regardent et peut-être aussi pour le fil qui l'aura porté. La logique est celle du condamné à mort de Hegel : son exécution ne compensera pas son crime, mais l'élèvera, fera de lui un corps ou un cadavre glorieux. Dans Glas, Derrida sélectionne et collectionne les passages des livres de Genet où les corps phalliques de ses amants sont décapités. Genet a le don d'en faire des chefs d'oeuvre. C'est ainsi qu'il voit le funambule : un corps bandant, sur le point de s'écraser dans une mare de sang. Ce risque de mort est la contre-épreuve de Glas : nous prenons tous ce risque en lisant ce texte.

 

 

Dire que la gloire revient au fil, c'est une autre façon de dire que nous sommes tous, déjà, morts. Ce qui semble glorieux, transcendant, est un fait de structure - ou de stricture.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida

UFunambuleFil

Rang = QFunambuleChuteGloire
Genre = MK - NP