Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Lévinas : "Il faut" l'inconditionnel                     Lévinas : "Il faut" l'inconditionnel
Sources (*) : L'oeuvre, au - delà du performatif               L'oeuvre, au - delà du performatif
Jacques Derrida - "Psyché, Inventions de l'autre (tome 1)", Ed : Galilée, 1987, pp187-188

 

Decomposition dynamique (Boccioni, 1913) -

Un performatif tout autre

Il faudrait pour l'oeuvre d'Emmanuel Lévinas définir un performatif sans événement présent, comme on n'en a jamais décrit, mais que toute proposition présuppose

Un performatif tout autre
   
   
   
Derrida, Lévinas Derrida, Lévinas
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Il arrive, dans l'oeuvre d'Emmanuel Lévinas, un événement étrange. Quand le scripteur dit "Me voici", ou quand il marque le présent par une formule du type "en ce moment même", cette formule est à la fois, indécidablement, constative et performative (p173). Ce type de formule se répète, en série. Chaque fois, c'est le même moment, bien que ce ne soit plus le même, instaurant un écart, une différence, qui met en mouvement le langage. Dans l'analyse qu'en présente Derrida, le second moment est celui de la responsabilité (p176). Elle n'est pas seulement dite, nommée (constatif), mais donnée, confiée, livrée (performatif). Le texte de Lévinas oblige librement. En produisant l'obligation, il l'invente. Son initiative éthique est sans limite.

La "force étrange" du texte de Lévinas tient à ce dérangement, qui n'est jamais assuré, mais qui oblige à lire autrement. Il faudrait, selon Derrida, quand on lit Lévinas, répondre de ce performatif - ce qui est probablement impossible. La définition usuelle de l'acte de langage implique un "je" au présent. Mais chez Lévinas, "en ce moment même" ne renvoie pas à un "je présent", mais au retrait, voire à la dislocation de ce "je". Ce qui vient à la place est un autre (ni présent, ni absent), un autre qui a lieu dans ce "performatif sans événement présent" inouï. Mais toute proposition constative, toute proposition en général n'implique-t-elle pas une trace de ce genre? Il aura fallu, pour la dire, accepter la responsabilité de cette trace.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
ArchiOeuvreLevinas

FM.LLK

ArchiOeuvrePerformatif

IV.LIV

PerfToutAutre

RL.LLK

DerridaLevinas

LD.LLD

ULevinasPerformPresent

Rang = QLevinasPerformatifPresent
Genre = MR - IA