Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Lévinas, le visage                     Lévinas, le visage
Sources (*) : Derrida, Lévinas               Derrida, Lévinas
Jacques Derrida - "Adieu à Emmanuel Lévinas", Ed : Galilée, 1997, pp191-2

 

Tete de femme (Pic asso, 1905) -

Derrida, l'éthique

L'altérité pure et nue du visage lévinassien, dépouillée de toute visibilité, qualité, prédicat ou propriété effective, c'est une définition spectrale du tout autre

Derrida, l'éthique
   
   
   
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Jacques Derrida associe le visage lévinassien à l'hospitalité. "Dans les pages de conclusion [de "Totalité et Infini"], l'hospitalité devient le nom même de ce qui s'ouvre au visage, de ce qui plus précisément l'"accueille"" (Adieu à Emmanuel Lévinas, p49). Ce livre de Lévinas est selon lui "un immense traité de l'hospitalité". Et pourtant le visage se dérobe à toute description, à toute thématisation. Il est accueil de l'autre, tension vers l'autre, attention à la parole, "oui" à l'autre, ouverture à l'infini de l'autre, mais il se soustrait au thème [c'est-à-dire à la description concrète du visage comme objet, avec ses prédicats effectifs]. Comme l'écrit Lévinas dans Totalité et infini (p336, Ed Livre de Poche), "L'extériorité ne consiste pas à se présenter comme thème, mais à se laisser désirer".

Ce face-à-face devant la nudité du visage, dans sa singularité absolue, est aussi, inéluctablement et dans le même temps, expérience du tiers, de la justice et du droit. Derrida insiste sur cette simultanéité. C'est l'émergence du tiers qui assujettit le sujet à l'autre, fait du sujet un otage. L'exposition du visage dénudé, infiniment vulnérable, dépouille ce visage de sa visibilité empirique et en fait une sorte de fantôme, de spectre. C'est ce fantôme inquiétant, étranger, qui est reconnu dans son altérité. "Pas d'hospitalité sans cet enjeu de spectralité" écrit Derrida (p193), qui définit à son tour le Visage ou le Tout Autre à partir de la spectralité. Comme le visage lévinassien, le spectre excède et déconstruit toute les oppositions.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
LevinasVisage

CA.LLE

DerridaLevinas

DL.HHM

DerridaEthique

CP.LLK

UvisagesujetLevinas

Rang = NVisageLevinas
Genre = MK - NG