Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Maurice Blanchot                     Maurice Blanchot
Sources (*) :                
Maurice Blanchot - "De Kafka à Kafka", Ed : Folio-Gallimard, 1981, Page créée le 12 juillet 2016

De Kafka à Kafka (Maurice Blanchot, 1981) [DKAK]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Table

Ce recueil, paru en 1981, réunit différents articles autour de l'écrivian Franz Kafka, dont certains avaient déjà été publiés.

 

- p11 : La littérature et le droit à la mort (1947) (Article déjà publié en 1949 dans La part du feu, où il n'occupait pas la première place, mais la dernière).

- p62 : La lecture de Kafka (1943) (Déjà publié dans La part du feu).

- p75 : Kafka et la littérature (1949) (Déjà publié dans La part du feu).

- p94 : Kafka et l'exigence de l'oeuvre (1958)

- p132 : La mort contente (1952)

- p140 : Kafka et Brod (1954)

- p155 : L'échec de Milena (1954)

- p171 : La voix narrative (1964)

- p185 : Le pont de bois (1964)

- p202 : Le dernier mot (1959)

- p219 : Le tout dernier mot (1968)

 

 

  ----------------------------

Formulations à partir de ce texte (les têtes de chapitre sont entre crochets) :

 

[S'il faut écrire, c'est pour laisser travailler, dans le secret des oeuvres, à partir de rien et en vue de rien, une force extraordinaire]

Tout écrivain qui, par le fait même d'écrire, n'est pas conduit à penser "Je suis la révolution", en réalité n'écrit pas

Il faut reconnaître, dans l'activité de l'écrivain, la forme du travail par excellence : une puissance qui transforme l'homme en transformant le monde

Quand je parle, "je dis : cette femme", je laisse parler la mort en moi : je nie l'existence de ce que je dis et aussi de celui qui le dit, je prononce mon chant funèbre

La littérature, ce langage fait ambiguité, renvoie à un point d'instabilité ultime, une puissance de métamorphose où elle peut changer de sens ou de signe, sans rien changer

L'honnêteté de l'écrivain dans la littérature, c'est de reconnaître que la tromperie, la mystification et l'imposture sont inévitables

L'oeuvre traduit, au bord du néant, cette puissance impersonnelle qui ne laisse ni vivre ni mourir, cette mort sans mort dont l'écrivain ne peut surmonter l'irresponsabilité

La littérature a pour idéal le moment historique de la Terreur : pour que meure la banalité des hommes vivants, il faut que, dans la liberté absolue, chaque citoyen ait droit à la mort

La mort qui s'annonce me fait horreur, parce que je la vois telle qu'elle est : non pas mort, mais impossibilité de mourir

De Kafka à Kafka (Maurice Blanchot, 1981) [DKAK]

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
     
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Sources
BlanchotParcours

B1.981

YYA.1981.Blanchot.MauriceGenre = -